Grande boum organisée dans la tour Fougère

M. G. - ©2008 20 minutes

— 

Elle avait poussé à Meaux (Seine-et-Marne) dans les années 1960, mais hier à 13 h, la barre Fougère a tiré sa révérence. Ce bâtiment de quinze étages, qui comprenait 309 logements, a été détruit « selon la double technique de l'implosion par foudroyage et du basculement » pour permettre la rénovation du quartier. Les environs, soit 500 logements dans un rayon de 200 m, ont été évacués pendant l'opération, qui a nécessité 215 kg d'explosif, 1 030 détonateurs et la participation de 400 personnes. Les 104 familles qui habitaient dans la tour ont été relogées.

Cinq édifices du même type, bâtis par l'architecte Jean Ginsberg entre 1959 et 1965, avaient déjà été détruits dans les quartiers Beauval et Pierre-Collinet depuis 2004, afin de laisser place à une opération de renouvellement urbain. Habitations résidentielles, création d'équipements, nouvelles voies et aménagement des zones naturelles sont prévues. Trois tours de vingt-deux étages chacune restent à démolir.