VIDEO. Seine-Saint-Denis: Les élus réclament plus d’égalité à coups de billets de 500 euros (factices)

COUP DE POING Mercredi 19 décembre, des élus de Seine-Saint-Denis ont déversé des milliers de faux billets de banque devant l'Assemblée nationale, pour réclamer plus d'égalité pour leur territoire...  

M.F
— 
Les élus du département de Seine-Saint-Denis réclament l'égalité pour leur territoire à coups de faux billets de banque.
Les élus du département de Seine-Saint-Denis réclament l'égalité pour leur territoire à coups de faux billets de banque. — Département de Seine-Saint-Denis

L’équivalent de 347 millions d’euros. Ce mercredi, des élus de Seine-Saint-Denis de tous bords politiques, se sont rendus devant l' Assemblée nationale. Sur le trottoir, ils ont déversé des dizaines de milliers de « faux » billets de 500 euros. L’équivalent de 347 millions d’euros, la somme que réclament à l’Etat, les élus du Conseil départemental du 93 en compensation.

Ces derniers dénoncent le manque d’égalité entre les territoires. « Depuis des années, c’est la Seine-Saint-Denis, malgré ses difficultés, qui paie la solidarité nationale à la place de l’Etat », avait déjà expliqué en novembre le Conseil départemental dans un communiqué. 192,821 millions d’euros pour la juste compensation du revenu de solidarité active (RSA), 85,915 millions pour la compensation de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa), ou encore plus de 34,5 millions pour l’accueil des mineurs non accompagnés, des enfants syriens et la prestation de compensation du handicap.

« La solidarité à l’envers, cela suffit »

« 347 millions d’euros, c’est autant d’argent que nous pourrions consacrer à nos actions de solidarité, à la transition écologique, à la lutte contre les inégalités et la pauvreté », peut-on lire dans un second communiqué émis ce mercredi. « La solidarité à l’envers, cela suffit (…) nous ne cesserons nos actions que le jour où nous aurons été reçu.e.s à Matignon, et qu’un véritable plan de rattrapage pour la Seine-Saint-Denis nous aura été présenté », conclut le texte.

Les élus dénoncent une accumulation des inégalités territoriales qui frappent la Seine-Saint-Denis et un manque de « réaction massive du gouvernement ». En octobre 2017, le conseil départemental de Seine-Saint-Denis avait décidé de ne pas verser le RSA à la Caf pour le mois de décembre pour dénoncer le manque de compensation de l’Etat.