«Gilets jaunes»: La mairie débloque un million d'euros pour les commerçants parisiens sinistrés

«GILETS JAUNES» Anne Hidalgo a annoncé mardi qu'une aide d'un million d'euros serait accordé aux commerçants et artisans parisiens ayant subi des dégâts lors des manifestations des «gilets jaunes»...

20 Minutes avec AFP

— 

Le café Starbucks devant la Gare Saint-Lazare à Paris le 9 décembre 2018 au lendemain des manifestations
Le café Starbucks devant la Gare Saint-Lazare à Paris le 9 décembre 2018 au lendemain des manifestations — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

453 commerces parisiens dégradés. Anne Hidalgo, la maire de Paris a annoncé mardi qu’elle viendrait en aide aux commerçants et aux artisans qui ont subi des dégradations en marge des manifestations des « gilets jaunes ». Il s’agira d’une aide d’un million d’euros sous forme d’une exonération pendant un mois des taxes sur les droits de terrasse et une exonération de droits de place sur les marchés qui n’ont pas pu se tenir les jours de manifestations. La ville propose également la création d’un fonds d’urgence.

« 453 commerces parisiens ont été dégradés par des casseurs en décembre » durant cinq week-ends de suite et ce, dans « onze arrondissements », écrit la mairie dans un communiqué. « Des centaines d’autres ont été contraints à des fermetures préventives ou à des pertes importantes de clientèles », poursuit-elle.

 

Le syndicat patronal GNI qui représente les hôtels, cafés, restaurants et établissements de nuit indépendants, s’est félicité de ces annonces. Son président Didier Chenet estime que la mairie de Paris a entendu « la grande souffrance de professionnels qui ont beaucoup perdu ». « Il y a des dégâts à réparer, des travaux et des achats de remplacement à effectuer, la trésorerie est à sec avec les pertes d’activité liées aux manifestations », a-t-il rappelé dans un communiqué.

Dans un message vidéo, la maire de Paris a par ailleurs appelé les Parisiens à soutenir les commerçants et artisans en faisant « leurs achats de Noël dans les enseignes de proximité plutôt qu’en ligne ». Une campagne « Soutenons nos commerçants et artisans » sera relayée toute la semaine par la ville de Paris. Et un nouveau plan de promotion de la « destination Paris » pour relancer la fréquentation touristique sera également élaboré.