Val-d'Oise et Seine-et-Marne en course pour la F1

Carole Bianchi - ©2008 20 minutes

— 

L'Ile-de-France, en pole position pour accueillir le Grand Prix de France en 2010 ? Hier, la Fédération française du sport automobile (FFSA) a tout fait pour rester neutre et ne pas écarter la Nièvre, qui défend la modernisation de l'actuel circuit de Magny-Cours. Mais en se laissant jusqu'au 8 octobre pour y voir plus clair « dans ce capharnaüm » de projets, la FFSA accorde implicitement de l'importance aux récentes pistes relancées à l'occasion du Grand Prix 2008, qui s'est tenu dimanche dernier.

A commencer par le projet de circuit dans le Val-d'Oise qui pourrait voir le jour entre Sarcelles, Villiers-le-Bel et Roissy. « C'est un terrain très bien situé. Il se trouve à 20 km de la tour Eiffel, à proximité des hôtels de l'aéroport, et est desservi par l'autoroute », assure François Pupponi (PS), maire de Sarcelles. Selon lui, deux investisseurs privés ont fait part de leur intérêt. Un pôle de haute technologie lié à l'aéronautique et à l'automobile serait associé au projet sportif. « On avait écho que la fédération cherchait des terrains proches de Paris, il est normal qu'on se positionne ! », justifie-t-il.

Selon la FFSA, moins de dix dossiers seraient en course, dont ceux bien avancés de Marne-la-Vallée et de Melun-Villaroche, en Seine-et-Marne. Ce projet pourrait être une solution alternative pour Bernie Ecclestone, grand patron de la F1, qui rêve de voir un circuit tourner au pied de la tour Eiffel. Mais pour l'instant, le maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, s'y oppose. « C'est dommage, car c'est un bel événement », note Eric Barbaroux, délégué général de la FFSA. Mais il est vrai que les seules grandes lignes droites à Paris sont pavées, ce qui pose problème. »

Sur www.20minutes.fr

Par où passerait votre circuit idéal à Paris ?