Paris: Donnez votre caca, la science vous dédommagera de 50 euros

SCIENCES Le Centre de recherche clinique de l’est parisien de l’hôpital Saint-Antoine (12e arrondissement) lance un appel au don de selles...

R.L.

— 

L'émoji caca de Facebook
L'émoji caca de Facebook — Facebook
  • L’annonce pour le don de selles pour des recherches scientifiques a été aperçue en fin de semaine dernière sur la page Facebook d’entraide « Wanted Community ».
  • De nombreux gastro-entérologues travaillent sur la greffe fécale pour soigner différentes maladies.

Faites avancer la science avec vos étrons. Vous êtes âgés de 18 à 49 ans, vous êtes affiliés à un régime de Sécurité sociale française, en bonne santé ? Courez trôner à l’AP-HP. Le Centre de recherche clinique de l’est parisien de l’hôpital Saint-Antoine (12e arrondissement) lance un appel au don de selles.

L’information a notamment beaucoup tourné sur la page Facebook d’entraide « Wanted Community ». Une « défèque » news ? Non, non. Après plusieurs relances de 20 Minutes, l’AP-HP a fini par valider l’authenticité de l’annonce. « Nous confirmons le lancement de cet appel et cette étude. C’est tout à fait encadré », assure le service de presse. Alors, quels sont les contours de cet appel ?

Une affiche de l'AP-HP annonce «nous recherchons des donneurs de selles».
Une affiche de l'AP-HP annonce «nous recherchons des donneurs de selles». - Capture d'écran d'une publication sur Facebook

« Evaluer l’efficacité de la transplantation du microbiote fécal »

« Nous cherchons des volontaires sains pour réaliser un (ou plusieurs) don(s) de selles dans le cadre de l’étude REBALANCE-UC qui porte sur l’évaluation de la transplantation de selles dans une maladie inflammatoire de l’intestin, la rectocolite hémorragique », note l’appel aux dons. Et d’ajouter : « L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité de la transplantation du microbiote fécal sur l’évolution de la maladie ».

SelonLe Parisien, les bienfaits insoupçonnés de la greffe fécale ont, depuis, attiré l’attention de nombreux chercheurs gastro-entérologues pour soigner des maux aussi variés que la malnutrition, l’autisme ou encore, dans le cas de l’hôpital Saint-Antoine, la maladie de Crohn.

A noter que vous serez indemnisé d’un montant de 50 euros par don. « C’est davantage un dédommagement », tient à préciser le service de presse de l’AP-HP.