Illustration d'un déménagement.
Illustration d'un déménagement. — LODI Franck/SIPA

TRANSPORTS

Paris: Le stationnement va devenir payant pour les déménageurs

Dès février 2019, les camions de déménagement vont devoir payer le stationnement dans la capitale…

  • A partir de février 2019, le stationnement des camions des déménageurs professionnels va devenir payant.
  • « Cela pourrait augmenter la facture de 120 à 180 euros pour un camion avec remorque », selon le porte-parole des Déménageurs Bretons. 

La mesure a été votée cet été. A partir de février 2019, le stationnement​ des camions des déménageurs professionnels va devenir payant dans la capitale. Jusqu’ici, une simple autorisation – sans contrepartie financière – délivrée par la mairie de Paris suffisait pour effectuer un déménagement. Dans quelques mois un forfait spécifique sera donc mis en place en fonction de la taille du camion et son emplacement.

De 27 à 90 euros

Ainsi, si le camion est garé dans la « bande de stationnement », les déménageurs devront débourser 27 euros par jour pour les véhicules de moins de 3,5 tonnes, et 60 euros par jour pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes. En dehors de la « bande de stationnement », les tarifs montent à 40 euros par jour pour les véhicules de moins de 3,5 tonnes et 90 euros par jour pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes. Face à cette grille tarifaire, les déménageurs s’insurgent.

« Cette mesure va bouleverser l’organisation établie jusqu’à maintenant, et va obliger les déménageurs professionnels à revoir leurs offres », note-t-on chez les Déménageurs Bretons. Selon leur porte-parole, Marc Buigues, la situation s’avère « dramatique ». « Dans un marché concurrentiel et d’augmentation des taxes, du gazole, ça devient compliqué », explique-t-il. Selon lui, cette augmentation pourrait se « répercuter » sur le devis des clients. « Cela pourrait augmenter la facture de 120 à 180 euros pour un camion avec remorque », commente-t-il. La mairie rappelle le sens de sa mesure.

« Les redevances ont été adaptées »

« Concernant le stationnement des véhicules des déménageurs, les redevances ont été adaptées pour correspondre aux particularités de cette activité, qui nécessite des stationnements longs, de la demi-journée à plusieurs jours », note dans un courrier Christophe Najdovski, adjoint d'Anne Hidalgo chargé des transports. « Afin d’éviter le paiement classique à l’horodateur, et pouvoir bénéficier du tarif préférentiel adapté aux déménagements, nous adaptons l’outil de délivrance des autorisations pour permettre de régler son stationnement en amont », conclut-il.

Mais les Déménageurs Bretons déplorent le manque de service spécifique en contrepartie. « Ce qui pourrait être bénéfique, c’est d’avoir un service mis en place par la mairie, notamment un système de balisage » pour réserver les places, affirme Marc Buigues. Les organisations syndicales se sont rapprochées de la mairie. Une réunion est prévue mi-novembre pour aborder cette réforme.