Rachida Dati mouille le maillot

Magali Gruet et Bruno Pinel - ©2008 20 minutes

— 

Elle court, elle court, la ministre. Jogging, baskets, Rachida Dati a inauguré hier la première édition du Footing intergénérationnel du 7e, organisé sur le Champ-de-Mars au profit d'une association. Poignées de main, embrassades, la maire (UMP) du 7e connaissait une bonne partie des cinquante joggeurs présents. Elle comptait sur les familles du 7e pour la soutenir, mais ce sont surtout des militants UMP qui s'étaient déplacés, convoqués « par SMS » par la ministre. Hasard des rencontres, elle a même croisé Jean-François Copé en pleine course.

Dans le public, les commentaires allaient bon train concernant les fonctions de Rachida Dati. « Elle est ministre et maire. Pour moi, être maire, c'est à plein temps, donc elle doit déléguer pas mal de choses », lance une résidante de la rue Saint-Dominique, ajoutant que « Rachida Dati n'a pas le temps de s'occuper personnellement des habitants ». A son cabinet, on assure que la ministre s'arrange pour passer « deux demi-journées par semaine » dans sa mairie, et qu'elle « procède à des mariages » le week-end. Un peu plus loin, Claire, qui habite rue de l'Université, estime qu'elle « est présente dans la vie du quartier, surtout pour les réunions UMP ». Pour nombre des personnes présentes, la sécurité doit être la priorité de la ministre. « Les violences sont de plus en plus fréquentes ici. Cela commence à devenir dangereux », dénonce une habitante. Un dossier « essentiel » pour la ministre, promet son cabinet.