Un policier et un jeune déférés dans l'affaire de la fusillade à Paris

JUSTICE L'agent aurait fait usage de son arme hors service...

C. F. (avec agence)

— 

Le policier qui aurait tiré avec son arme de service dans la nuit de mercredi à jeudi, blessant trois jeunes gens alors qu'il sortait avec un collègue d'une soirée bien arrosée, devait être déféré ce vendredi soir au parquet de Paris, selon l'AFP.

Un quatrième jeune présent sur les lieux et qui n'avait pas été blessé, mais qui comme ses trois autres comparses avait été placé en garde à vue, devait être également présenté au parquet pour violences, le second policier ayant été blessé lors de l'altercation, affirme l'agence. Ce dernier ainsi que les trois jeunes blessés  viennent d'être remis en liberté, précise de son côté LeFigaro.fr, soulignant qu'aucune poursuite ne devrait être engagée contre eux.

«Tu vas voir qui est le boss!»

Dans la nuit de mercredi à jeudi dans le 10e arrondissement de Paris une altercation, dont les mobiles restent flous, selon une source proche de l'enquête, avait éclaté entre deux policiers du service régional de la police des transports (SRPT) qui n'étaient pas en service et qui sortait d'une soirée bien arrosée et une dizaine de jeunes gens. L'un des policiers avait fait usage de son arme blessant trois jeunes dont l'un plus sérieusement au niveau des reins.

Les trois jeunes ainsi que plusieurs de leurs amis qui ont été témoins du drame affirment, selon LeFigaro.fr avoir été agressés sans raison par le fonctionnaire, qui aurait notamment crié à plusieurs reprises «Tu vas voir qui est le boss!».