Paris: Des graffitis antisémites découverts sur la porte d'un immeuble

ANTISEMITISME Une enquête de police a été ouverte...

C.Po.
— 
Des tweets antisémites ont été découverts sur la porte d'un immeuble.
Des tweets antisémites ont été découverts sur la porte d'un immeuble. — Capture d'écran Twitter

« Voilà, on est en 2018, rue Ordener à Paris et on vit un cauchemar éveillé. » Le cauchemar qu’évoque Marie Ottavi, journaliste à Libération, sur le réseau social Twitter ce jeudi matin, c’est un graffiti antisémite découvert sur une porte de la rue Ordener, dans le 18e arrondissement de la capitale. Des mots accompagnés d’une croix celtique, un symbole souvent utilisé par l’extrême-droite. Selon la préfecture de police, une enquête a été ouverte et confiée au commissariat d’arrondissement.

Ces tags ont été vraisemblablement inscrits au cours de la nuit qui a suivi Yom Kippour, la fête la plus importante de la religion juive. Selon la journaliste de Libération, la porte d’immeuble de la personne visée par l’inscription a déjà été incendiée à deux reprises lors des trois derniers mois.

Le maire du 18e arrondissement, Eric Lejoindre, a condamné dans la matinée ces « ignobles messages antisémites ». « Au lendemain de la disparition de la grande Marceline Loridan-Ivens, cet acte abject nous rappelle que l’antisémitisme perdure encore, ici même, au cœur même de Paris », a, de son côté tweeté la maire de Paris, Anne Hidalgo.