Supprimer les strapontins dans la ligne 13: «Nous ne sommes pas des moutons à entasser»

TRANSPORT Pour gagner un peu de place sur la ligne 13 et limiter les conflits, les strapontins pourraient disparaître. Interrogés sur le sujet, les lecteurs de « 20 Minutes » sont globalement contre…

S.P.

— 

Vers la suppression des strapontins dans la ligne 13?
Vers la suppression des strapontins dans la ligne 13? — MIGUEL MEDINA / AFP
  • Pour améliorer le confort sur la ligne 13, la RATP et Ile-de-France Mobilités envisagent de supprimer les strapontins.
  • La mesure pourrait faire gagner 14 % de place, faciliter les montées et les descentes et surtout limiter les conflits.

Un sparadrap sur une jambe de bois. Ainsi pourrait-on résumer l’avis des lecteurs de 20 Minutes sur les mesures annoncées, en fin de semaine dernière, par la RATP et Ile-de-France Mobilités pour améliorer le « confort » des 650.000 usagers réguliers de la ligne 13 : des gares plus propres, un agent pour faire le lien avec les clients et surtout la suppression des strapontins dans les rames. « Nous ne sommes pas des moutons à entasser », s’emporte Kat. « C’est un principe de transporteur de bétail, il faudrait des wagons sans siège avec de la paille au sol », renchérit Zozolala sur notre page Facebook.

Supprimer ces sièges repliables pourrait, selon la RATP et Ile-de-France Mobilités, faire gagner 14 % de place, faciliter les montées et les descentes et surtout limiter les conflits. Certes, vous êtes plusieurs à déplorer des incivilités. « Régulièrement, des gens sans scrupule restent assis sur les strapontins, gênant tout le monde », déplore Robin, l’un des rares commentateurs à se prononcer en faveur de cette proposition. « La suppression des strapontins est une très bonne mesure car l’individualisme de certain nuit au confort de la collectivité », poursuit-il. Un point de vue partagé par Isabelle. « Certains n’ont toujours pas compris que leur usage est réservé à la période de faible affluence, ils seraient prêts à mourir étouffer plutôt que de se lever ! »

« Quel bienfait de pouvoir bénéficier d’un strapontin à mesure que les gens descendent »

Néanmoins, pour nombre d’entre vous, ces comportements restent marginaux. Surtout, pourquoi pénaliser tous les usagers pour lutter contre les incivilités de certains ? « Les gens n’utilisent généralement pas les strapontins car il est impossible de les déplier, on est beaucoup trop entassés », assure Cédric. Aux heures creuses, en revanche, ces petits sièges offrent quelques minutes de repos bienvenu. « Quel bienfait de pouvoir bénéficier d’un strapontin à mesure que les gens descendent. On se remet un peu des dix ou onze stations debout, dans des conditions exécrables », poursuit Christine.

Quant au gain de place généré par la suppression des strapontins, vous êtes nombreux à douter de l’efficacité de cette mesure. « Cela ajoutera peut-être cinq places, mais du coup, cinq personnes supplémentaires entreront, donc le ratio personne/place disponible sera toujours identique », note Picsoudg sur Facebook. Pour beaucoup, la solution réside dans une augmentation de la fréquence des trains​. A l’heure actuelle, le taux de remplissage de la ligne est de 116 % et l’arrivée du nouveau palais de justice, porte de Clichy, et de l’hôtel de région à Saint-Ouen ne vont pas dans le sens d’un désengorgement.

Un meilleur agencement

Si la majorité de nos lecteurs se montrent sceptiques à l’idée de supprimer les strapontins, ils jugent nécessaire d’engager une réflexion sur l’agencement et le confort des rames. Beaucoup rêvent de nouveaux wagons plus confortables et climatisés. Wedge plaide pour un aménagement inspiré du Tube, le métro londonien. « Il faut mettre les sièges dos à la vitre, cela permet une circulation plus fluide et on ne perd pas de places assises », assure-t-il. Des nouveaux wagons – climatisés, munis de Wifi et mieux agencés – sont prévus par la RATP et Ile-de-France Mobilités… mais pas avant 2026. En attendant, il faudra prendre son mal en patience, probablement debout !