Mairie de Paris: La démission de Julliard est une «énorme déception», mais Hidalgo ne se sent pas «isolée»

PARIS « C’est très violent », concède la maire de Paris au sujet du départ de son premier adjoint...

20 Minutes avec AFP
— 
La maire de Paris Anne Hidalgo. (illustration)
La maire de Paris Anne Hidalgo. (illustration) — STEPHANE ALLAMAN/SIPA

« J’ai bossé avec Bruno [Julliard] pendant dix ans. Je lui ai accordé ma confiance. Je l’ai marié il y a un an. C’était aussi une relation affective. » La maire de Paris Anne Hidalgo confie mercredi dans Le Figaro avoir ressenti « une énorme déception » après la démission de son premier adjoint, assurant toutefois ne pas se sentir « isolée ».

Bruno Julliard a démissionné lundi en reprochant son « inconstance » à la maire socialiste de la capitale, critiquant son « déficit d’humilité » et son « opportunisme ». « C’est très violent. Malheureusement, c’est le lot de la fonction qu’on occupe. Être maire de Paris, c’est avoir les épaules larges et savoir encaisser », répond Anne Hidalgo. « On n’a pas de colère dans ce genre de situation, mais je ressens une énorme déception, bien sûr », ajoute-t-elle.

À travers les critiques émises par Bruno Julliard, « c’est l’action de toute une équipe qu’il remet en cause. Mais je peux compter sur mes adjoints, les maires d’arrondissement et beaucoup d’autres. C’est quand même plutôt réconfortant pour moi. Non, je ne suis pas isolée », affirme Anne Hidalgo Lundi elle avait pris acte lundi de la démission de Bruno Julliard, nommant Emmanuel Grégoire à sa place.