VIDEO. Paris: «J’espère que l’on va faire danser la tour Eiffel»

JAPONISMES Un spectacle son et lumière illuminera la tour Eiffel les 13 et 14 septembre, dans le cadre du festival Japonismes 2018…

A.Ba

— 

Projet Japonisme 2018 - Illustration.
Projet Japonisme 2018 - Illustration. — Motoko Ishii Lighting Design & I.C.O.N
  • Motoko et Akari-Lisa Ishii, deux conceptrices lumière, illumineront la tour Eiffel les 13 et 14 septembre.
  • Un spectacle visuel et sonore à admirer de 20h30 à 1h du matin dans le cadre du festival Japonismes 2018.
  • Jusqu’à février 2019, la France vibre aux couleurs du Japon à l’occasion du 160e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays.

La tour Eiffel s’illuminera aux couleurs du Japon les nuits des 13 et 14 septembre. Et pour cause, le festival  Japonisme 2018 célèbre le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays. Un show d’une durée de dix minutes défilera en boucle jusqu’à 1 heure du matin sur la Dame de fer.

​Au menu, sept minutes de « Light performance » où un soleil sera projeté, de la gauche à la droite, en douceur, sur la tour Eiffel. En référence… au Soleil Levant. Puis trois minutes d'« Image symbolique » rythmée musicalement avec la projection de « plusieurs trésors nationaux japonais », explique Akari-Lisa Ishii, la conceptrice de ce son et lumière, tel l’œuvre du 18e siècle les Paravents des Iris de l’artiste japonais Korin Ogata.

Liberté, Beauté, Diversité

« J’espère que l’on va faire danser la tour Eiffel », sourit la designer lumière. Une bande-son, spécialement conçue pour l’événement, sera émise depuis les jardins du Trocadéro. La composition musicale mêlera musique classique française et sonorités japonaises avec une version revisitée du Boléro de Maurice Ravel. Une performance dont la vocation est de « promouvoir la culture japonaise et de donner au public l’occasion de rencontrer gratuitement l’art nippon », poursuit Akari-Lisa Ishii. Lors de celle-ci, trois messages seront véhiculés : Liberté, Beauté, Diversité. Une trilogie qui fait écho à la devise de la République française : Liberté, Egalité, Fraternité.

La lumière chez les Ishii est une affaire de famille. Car Akari-Lisa travaille avec sa mère Mokoto. Toutes deux sont co-productrices et co-conceptrices de ce projet commandé pour promouvoir la culture nippone en France.

>> A lire aussi : Le futur empereur du Japon est ravi de l'intérêt des Français pour son pays