Val-de-Marne: Un maire visé par des tags homophobes porte plainte

SOCIETE Face à ces inscriptions, les services de la mairie ont automatiquement porté plainte vendredi pour dégradations...

20 Minutes avec AFP

— 

Police. (Illustration)
Police. (Illustration) — Francois Mori/AP/SIPA

Le maire PCF d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), Philippe Bouyssou, a annoncé mercredi porter plainte après avoir été visé par plusieurs tags homophobes dans cette ville de proche banlieue parisienne.

« C’est un sujet politique »

Une dizaine de tags homophobes à son encontre ont été découverts vendredi « dans des ruelles très passantes du centre-ville », a expliqué à l’AFP l’élu communiste, confirmant une information du Parisien. « Ils me traitent principalement de PD et l’un d’eux me compare à un pédophile ».

Face à ces inscriptions, les services de la mairie ont automatiquement porté plainte vendredi pour dégradations. Le maire compte lui porter plainte en son nom pour « injures en raison de l’orientation sexuelle ».

« Eu égard à ma fonction, je ne peux pas laisser passer ça, c’est un sujet politique », a estimé l’édile. « Porter plainte, c’est aussi une forme de protection pour tous ceux qui subissent des discriminations ». « Pour moi, être homosexuel ne devrait pas être un sujet », a ajouté l’élu de 52 ans.

Selon une étude publiée en juin par l’Ifop, 53 % des personnes se définissant comme homosexuelle, bisexuelle ou transgrenre ont déjà été victimes d’agressions à caractère homophobes. En 2017, le nombre d’actes homophobes a augmenté pour la deuxième année consécutive, selon SOS Homophobie.

« Il y a une résurgence préoccupante de l’homophobie dans le pays, comme du racisme d’ailleurs. Il ne faut rien lâcher sur les discriminations », a jugé M. Bouyssou.

Mots-clés :