Val-d'Oise: Première condamnation après la promulgation de la nouvelle loi anti-rodéo urbain

SÉCURITÉ ROUTIÈRE Un homme de 26 ans a été condamné à six mois de prison ferme, la peine n’a cependant pas été assortie d’un mandat de dépôt…

20 Minutes avec AFP

— 

Des jeunes faisant du rodéo urbain à scooter (illustration)
Des jeunes faisant du rodéo urbain à scooter (illustration) — Hadj/Sipa

Moins d’un mois après l’entrée en vigueur de la loi anti-rodéo, un homme de 26 ans a été condamné lundi à six mois de prison ferme sans mandat de dépôt pour sa conduite à risque dans les rues de Sannois, dans le Val-d’Oise. Selon Le Parisien qui révèle l’information, il a été surpris le 22 août dernier en train de faire une roue arrière sur sa moto-cross, sans casque. Le motard aurait tenté de prendre la fuite mais sa course a été stoppée quelques instants plus tard par une chute.

Une affaire qui fait écho a un autre cas. Le 23 août, les policiers de Savigny-le-Temple, en Seine-et-Marne, ont repéré grâce aux caméras de surveillance la présence d’un jeune homme circulant sans casque dans une zone de sécurité prioritaire et faisant des roues arrière. Le conducteur, déjà connu des services de police, a été placé en garde à vue, précise le quotidien.

Depuis le début du mois d’août, la loi renforçant la lutte contre les rodéos motorisés prévoit désormais des peines allant jusqu’à un an de prison et 15.000 euros d’amende.