VIDEO. Paris: Pour la première fois, des jaguars naissent au zoo de Vincennes

CARNET ROSE Le zoo de Vincennes a vécu cet été des naissances très rares de jaguars et de fossas, un mammifère originaire de Madagascar…  

A.B.

— 

Première portée de jaguar au zoo de Vincennes, le 24 août 2018
Première portée de jaguar au zoo de Vincennes, le 24 août 2018 — A.B./20 Minutes

Ce vendredi, sous les yeux de leur mère Simara (5 ans), Lenca et Aloha, deux femelles jaguars nées le 7 juillet, sont sorties pour la première fois en enclos extérieur au zoo de Vincennes. Pour le parc du 12e arrondissement, il s’agit de la première portée née en captivité de ce félin d’Amérique centrale et du Sud.

Les petits d’une autre espèce menacée​ ont également été présentés ce jour : Telo, Mehani et Sakani, deux mâles et une femelle  fossas, nés le 8 juin. C’est la deuxième portée de ce plantigrade originaire de Madagascar – plus gros mammifère carnivore de l’île et redoutable prédateur pour le lémurien – nés en Europe cette année. Seulement 4 à 8 fossas naissent chaque année dans toute l’Europe.

Le fossa, redoutable prédateur du lémurien se trouve au zoo de Vincennes. Le 24 août.
Le fossa, redoutable prédateur du lémurien se trouve au zoo de Vincennes. Le 24 août. - A.B./20 Minutes

Des espèces menacées particulièrement surveillées

Fossas et jaguars font partie des espèces animales concernées par les plans d’élevage européens (EEP) dont le parc zoologique de Paris est partenaire. Ces plans visent à la reproduction en captivité d’espèces menacées d’extinction ou de celles faiblement représentées en parcs zoologiques.

Les jaguars et les fossas resteront une à deux années avec leurs mères au zoo de Vincennes avant d’être séparés pour rejoindre d’autres parcs.

>> A lire aussi: Carnet rose au ZooSafari de Thoiry avec 100 naissances depuis le début de l'année

>> A lire aussi : Une tortue «punk» australienne rejoint la liste des reptiles en danger