Oise: La mairie de Salency ne subventionnera pas la fête de la Rosière, célébrant la vertu des jeunes filles

VOTE Les élus de la ville de Salency ont voté à l’unanimité pour l’annulation de la subvention de 1.800 euros pour l’organisation de l’événement…

L.Br.

— 

Un bouquet de roses (image d'illustration).
Un bouquet de roses (image d'illustration). — Jacob Ford/SIPA

Prévue en 2019, la fête est déjà quelque peu gâchée. Face à la polémique suscitée par l’organisation d’une Fête de la Rosière à Salency, dans l’Oise, la mairie a décidé de retirer son soutien à l’événement.

Les élus de Salency ont voté à l’unanimité l’annulation de la subvention de 1.800 euros promise aux organisateurs de cette fête de tradition chrétienne, selon Oise Hebdo. En suspens depuis plus de trente ans, la fête de la Rosière célèbre le comportement irréprochable des jeunes filles. Parmi les critères retenus pour sélectionner la Rosière : la conduite irréprochable, la vertu, la piété, la modestie, mais aussi… la virginité. Une version démentie par l’organisateur, joint par 20 Minutes au début du mois.

Guerre des pétitions

Des associations féministes se sont indignées contre cet événement « rétrograde et sexiste », soutenu par la mairie de Salency. Une pétition contre son organisation a même recueilli plus de 40.000 signatures. Pour contrer ce mouvement, l’association à l’origine de la fête de la Rosière, la confrérie de Saint-Médard, a lancé sa propre pétition au succès moins fulgurant, récoltant 600 signatures.

Des discussions sur la tenue ou non de la fête de la Rosière, prévue en 2019, auront lieu prochainement à la mairie de Salency.