Gennevilliers : « Nous sommes le SAV du Bon Coin, des éleveurs, des animaleries… », la SPA s’organise pour lutter contre les abandons

ABANDON D'ANIMAUX Les bénévoles de la SPA de Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine, ont créé un réseau de 30 familles d’accueil qui ont déjà accueilli 87 chatons…

A.B.

— 

Une adoptante repart de la SPA de Gennevilliers avec son nouveau compagnon. Le 10 août 2018.
Une adoptante repart de la SPA de Gennevilliers avec son nouveau compagnon. Le 10 août 2018. — A.B./ 20 Minutes
  • La SPA de Gennevilliers a accueilli, en juillet, 90 chiens et 192 chats.
  • Les causes des abandons sont multiples : décès, expulsions locatives ou départs en vacances.
  • Ce sont 25 chiens et 30 chats qui ont été comptabilisés en plus par rapport à l’année 2017, et ce, malgré la campagne de sensibilisation 2018.

« Je suis contente, j’ai trouvé mon chat », glisse une jeune adoptante sur le départ qui tient fièrement à la main la boîte de transport où s’est logé l’heureux élu. Accompagnée, vendredi après-midi, par sa mère, toutes deux confient « ne pas partir en vacances sans lui. » La société protectrice des animaux (SPA) de Gennevilliers, la plus accessible en Ile-de-France avec le tramway T1 à ses portes et le RER C, est située dans les Hauts-de-Seine. Son chenil peut accueillir jusqu’à 120 chiens et la chatterie, 150. « Nous constatons une légère hausse par rapport à 2017, lance Carole Retrou, responsable de la SPA depuis trois ans, nous avons accueilli près de 25 chiens et 30 chats supplémentaires cette année ».

Le chenil de la SPA de Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine. Le 10 août 2018.
Le chenil de la SPA de Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine. Le 10 août 2018. - A.B./ 20 Minutes

Ces animaux proviennent essentiellement des fourrières animales qui les récupèrent sur la voie publique. Certains propriétaires abandonnent leur compagnon dans les refuges et certains s’en justifient : « J’abandonne mon animal car je pars en vacances », rapporte la responsable du refuge qui a ainsi comptabilisé, en juillet, l’entrée de 90 chiens et 192 chats. Et ce, malgré la campagne de sensibilisation 2018, «Cet été, adoptez le geste qui sauve ». 
Des faits qui indignent l’actrice Laura Smet  qui s'est exprimée sur les réseaux sociaux : « Quand on décide de prendre un animal on ne l’abandonne pas. C’est une vraie responsabilité. Ils ont les mêmes sentiments que nous, et ne nous veulent que du bien, ce ne sont pas des jouets ».

« Nous sommes le SAV du Bon Coin, des éleveurs, des animaleries… »

A leur arrivée, certaines bêtes présentent des cas de négligences et de maltraitances. L’équipe de la SPA de Gennevilliers se souvient de l’arrivée en piteux état de Maycha. « Cette grande chienne, âgée de 12 ans, présentait des plaies ouvertes, une maigreur et une otite non traitée ». L’équipe sur place lui administrera les premiers soins. « Nous sommes le SAV du Bon Coin, des éleveurs, des animaleries… », fustige Carole Retrou. Depuis, celle-ci admet un durcissement du règlement d’adoption. En parallèle, « les bénévoles reçoivent une formation pour lire le comportement des animaux et leur permettre de jauger le lieu où ils seront reçus ». La prise en compte du lieu de vie des animaux est un critère de sélection pour le bien-être de l’animal, et ce, même s’« il n’y a pas de mauvais adoptants », ajoute t-elle.

Sioux fait les yeux doux. Le 10 août 2018.
Sioux fait les yeux doux. Le 10 août 2018. - A.B./20 Minutes

La période estivale est propice aux abandons pour diverses raisons parfois inattendues : les décès, les expulsions locatives mais aussi les départs en vacances. Dès la mi-août, la SPA de Gennevilliers se prépare à la période des adoptions. « Parfois, les parents adoptent des animaux pour motiver les enfants à bien travailler à l’école, indique la responsable du refuge qui constate, une hausse de l’adoption ».
Cette année, les bénévoles de la SPA de Gennevilliers ont créé un fichier de 30 familles d’accueil qui ont déjà accueilli 87 chatons. Ce réseau chouchouté par l’équipe apporte un appui dans la prise en charge des animaux, pour les biberonner ou leur donner les premiers soins.

Tous les animaux accueillis sont gratifiés d’un nom donné par les bénévoles.
Après la série consacrée aux chanteurs de variété française, place aux spécialités de pâtes et de fromages. « C’est un super pense-bête et en même temps c’est super mignon des noms de pâtes », révèle la responsable. Dans les allées ensoleillées du chenil, chacun y va de sa tête pour attirer l’attention, certains font les yeux doux, d’autres s’époumonent à proximité de cages vides. C’est justement l’heure où l’équipe s’attelle pour accueillir des animaux en provenance d’une réquisition judiciaire. 
30 avenue du Général de Gaulle 92230 Gennevilliers.

>> A lire aussi : La SPA lance un «SOS adoption» à deux mois des vacances d'été