Paris: Ils veulent aller «chercher Macron» ce samedi

MANIFESTATION Deux rassemblements auront lieu ce samedi à Paris, devant le siège de LREM  à 14h et devant le palais de l’Elysée à 19h...

Atika Bakoura

— 

Manifestant - Illustration.
Manifestant - Illustration. — Hollandse Hoogte/SIPA

Un hashtag devenu viral #AllonsChercherMacron dont « l’intérêt est devenu plus important que celui de la coupe du monde 2018 », affirme l’un des organisateurs de l’événement. « Ce sont des partisans non-violents qui réclament la démocratie à grands cris », explique-t-il.

Quelque 10.000 personnes se seraient donné rendez-vous, samedi 28 juillet à 19h, devant le Palais de l’Elysée situé dans le 8e arrondissement de Paris, avec un même mot d’ordre « Dégageons Macron ». A l’heure où 20 Minutes rédigeait cet article, la préfecture de police de Paris n’avait pas encore autorisé la manifestation, impossible à annuler néanmoins selon ses organisateurs.

« Beaucoup ont pris comme un bras d’honneur la phrase d’Emmanuel Macron : "Qu’ils viennent me chercher" »

A l’origine du mouvement de samedi, la manifestation du 1er mai, devenue l’affaire Benalla. Et « l’étincelle qui a mis le feu aux poudres », la phrase d’Emmanuel Macron «  Qu’ils viennent me chercher », le 24 juillet devant les élus LREM à la maison de l’Amérique latine. « Beaucoup l’ont pris comme un bras d’honneur », affirme l’un des organisateurs de « Allons Chercher Macron ».

Afin d’éviter les débordements et donner un cadre à la manifestation, les organisateurs ont décidé de publier une vidéo pour éviter les troubles. « Les Black blocs ne sont pas invités », tacle l’un des organisateurs.

Une même date, deux mobilisations

A 14h, un autre rassemblement est prévu, cette fois-ci, devant le siège du parti politique, LREM, situé dans le 2e arrondissement de Paris. L’appel est lancé par divers mouvements politiques, associatifs et syndicaux : Front Social, Collectif Justice et Vérité pour Ali Ziri, Sud Poste 92, Urgence Notre Police Assassine…

Communiqué du rassemblement prévu demain. Le 25/07/2018
Communiqué du rassemblement prévu demain. Le 25/07/2018 - Front Social

Une même date pour « dénoncer ce mensonge d’Etat qu’est l’affaire Benalla », selon Gaël Quirante, l’un des organisateurs. « Ce rassemblement a été déclaré auprès de la préfecture de police de Paris », affirme-t-il. Du côté du siège de la LREM, l’annonce de ce rassemblement est accueillie avec « beaucoup de sérénité » sans « dispositif particulier ».

 

>> A lire aussi : Affaire Benalla: Ce que l’on sait sur les deux victimes «ni Black Blocs, ni manifestants»