Incendie mortel à Aubervilliers: Le parquet ouvre une enquête

SOCIETE Le parquet de Bobigny, sur place jeudi soir, a confié l'enquête pour «recherche des causes de la mort» à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis...

20 Minutes avec AFP

— 

Une mère et ses trois enfants ont été tués dans l'incendie d'un immeuble à Aubervilliers, le 26 juillet 2018.
Une mère et ses trois enfants ont été tués dans l'incendie d'un immeuble à Aubervilliers, le 26 juillet 2018. — Thomas SAMSON / AFP

Une enquête a été ouverte après l'incendie qui a causé la mort d'une mère et de ses trois enfants, jeudi soir dans une tour à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), a annoncé vendredi le parquet de Bobigny.

Enquête pour «recherche des causes de la mort»

Le feu, dont l'origine reste indéterminée selon le parquet, est parti dans l'après-midi du 17e étage de la tour et s'est propagé au 18e et dernier étage, ainsi qu'à des étages inférieurs.

Les corps inanimés des victimes, une mère de 33 ans et ses enfants de 1, 4 et 6 ans, ont été découverts en début de soirée dans un appartement du 17e. Neuf personnes, six habitants et trois pompiers, ont également été transportés à l'hôpital, mais leurs jours ne sont pas en danger.

Le parquet de Bobigny, sur place jeudi soir, a confié l'enquête pour «recherche des causes de la mort» à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

« Soutien à la famille des victimes »

Le secrétaire d'Etat à la Cohésion des Territoires Julien Denormandie, qui s'est rendu vendredi sur les lieux du drame, a exprimé «(s)on soutien à la famille des victimes et aux sinistrés» et «(s)a reconnaissance aux jeunes du quartier qui ont permis de sauver des vies».

Parmi eux, Stéphane Attia-Bishay, 22 ans, qui a raconté à l'AFP avoir sauvé «un petit» au 16e étage et «une femme handicapée du 15e». «Les tragédies de ce type, on en a trop vu. Il faut pouvoir comprendre pour prendre les mesures nécessaires», a ajouté M. Denormandie.

Mots-clés :