Pollution à l'ozone en Ile-de-France: Les véhicules polluants interdits de circulation mercredi

SOCIETE L'épisode de pollution est aggravée par les fortes chaleurs enregistrées depuis plusieurs jours en Ile-de-France...

20 Minutes avec AFP

— 

En vue d'un pic de pollution, le stationnement résidentiel est gratuit à Paris samedi 11 février  (Illustration).
En vue d'un pic de pollution, le stationnement résidentiel est gratuit à Paris samedi 11 février (Illustration). — G . VARELA / 20 MINUTES

Les véhicules les plus polluants seront interdits de circuler mercredi à Paris et en proche banlieue dans le cadre de la mise en place de la circulation différenciée en raison d'un épisode de pollution à l'ozone, a annoncé ce mardi la préfecture de police de Paris.

A partir de 5H30

Prévue à partir de 5H30 mercredi et jusqu'à jeudi inclus, l'interdiction de circulation, en vigueur à l'intérieur d'un périmètre délimité par l'A86, concerne les véhicules non classés (pour la plupart dont l'immatriculation est antérieure à 1997) et les véhicules de classe 4 et 5 selon la classification des vignettes Crit'Air, obligatoires à Paris, précise la préfecture dans un communiqué.

Seuls les véhicules de la classe 0 à 3 Crit'Air pourront ainsi se déplacer dans ce périmètre. Cette mesure «permet de réduire de 32% la part d'oxydes d'azote émise provenant du trafic dans la zone intra A86», affirme la PP.

Un épisode de pollution aggravée

Depuis lundi, la concentration d'ozone en Ile-de-France dépasse le seuil d'information et de recommandation (180 ?g/m³). «Airparif prévoit de nouveau un dépassement de ce seuil pour mardi avec une prévision comprise entre 180 et 210?g/m³, et mercredi avec une prévision comprise entre 190 et 220g/m³», détaille la préfecture.

L'épisode de pollution est aggravée par les fortes chaleurs enregistrées depuis plusieurs jours en Ile-de-France, dont les huit départements ont été placés mardi en vigilance orange par Météo-France en raison de la canicule qui doit durer au moins jusqu'à jeudi matin.

Les mesures de réduction de vitesse de 20 km/h et le contournement de l'agglomération pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes, en vigueur depuis mardi dans toute l'Ile-de-France, ont été reconduites jusqu'à jeudi inclus.

«Forfait journalier anti-pollution»

La Mairie de Paris reconduira les mesures de gratuité du stationnement résidentiel, mis en place depuis lundi et Ile-de-France Mobilités (ex-Stif) activera mercredi le «forfait journalier anti-pollution» (3,80 euros), un ticket qui permet d'emprunter les transports en commun dans toute la région parisienne.

Si l'épisode de pollution à l'ozone se poursuit, «le préfet de police réunira de nouveau les experts et les élus et proposera des mesures adaptées», ajoute la préfecture.

Polluant «secondaire», l'ozone se forme sous l'action d'un fort ensoleillement et de températures élevées par la combinaison de deux polluants: les composés organiques volatils ou COV, émis par des sources naturelles mais également par l'industrie, et les oxydes d'azote (principalement émis par le trafic routier).

L'ozone peut provoquer des irritations au niveau des yeux, des toux et des problèmes pulmonaires, surtout chez les enfants et les personnes asthmatiques.