Paris: La gare du Nord va faire peau neuve d’ici à 2023

URBANISME Le projet de rénovation de la gare du Nord a été validé lundi matin. Objectif : tripler sa taille d’ici à juin 2023, à la veille des Jeux olympiques de Paris…

Alexandra Segond (avec AFP)

— 

La gare du Nord à Paris
La gare du Nord à Paris — Stephane de Sakutin AFP

Avec près de 700 000 voyageurs quotidiens (hors métro), la gare du Nord à Paris est considérée comme la plus grande gare d’Europe. Cette vieille dame du XIXe siècle ne compte pourtant pas se reposer sur ses lauriers.

A l’approche des Jeux olympiques de Paris, en 2024, elle envisage d’accueillir plus de 800 000 voyageurs en 2024 et 900 000 en 2030, et d’améliorer la circulation des trains. « Avec le Brexit, le trafic vers la Grande-Bretagne ne va pas ralentir. Il va plutôt augmenter, de 50 % d’ici à 2030 », prévoit en particulier Guillaume Pepy, le patron de la SNCF.

Le terminal transmanche – qui accueille actuellement les Eurostar pour Londres, en attendant d’éventuels concurrents –, va donc être également agrandi. D’autant qu’il faudra prévoir davantage de contrôles douaniers avec le Brexit.

Ce large projet de rénovation, estimé à 600 millions d’euros, devrait prendre fin en juin 2023.

Un projet de 110 000 m² d’espace

La SNCF avait ouvert des négociations exclusives avec Ceetrus, la foncière du groupe Auchan. Le projet de transformation, dont la SNCF ne sera qu’un actionnaire minoritaire, a été confié à l’architecte Denis Valode, architecte entre autres des centres commerciaux parisiens Beaugrenelle et Bercy Village.

La gare du Nord comptera notamment deux fois plus d’espaces de circulation et 1 200 places de stationnement pour les vélos. « La gare du Nord va tripler sa taille, celle-ci devant passer de 36 000 à 110 000 m² », explique Patrick Robert, le directeur général de la branche SNCF Gares & Connexions. La CGT Cheminots et SUD-Rail se promettent de rester vigilants vis-à-vis du projet.