Paris: Cet été, il faudra 30 minutes de plus en voiture pour aller aux aéroports d'Orly et de Roissy

TRANSPORT Des travaux sur les routes menant aux aéroports de Roissy Charles-de-Gaulle et d’Orly vont allonger les temps de trajet des vacanciers et usagers venant par la route prendre un avion, cet été…

A.B. avec AFP

— 

Aéroport Charles de Gaulle - Illustration.
Aéroport Charles de Gaulle - Illustration. — Christophe Ena/AP/SIPA

Les passagers au départ des aéroports de Roissy Charles-de-Gaulle et d’Orly devront, cet été, prévoir « au moins une demi-heure de temps de trajet supplémentaire » pour y accéder par la route. Ces engorgements prévus sont les conséquences de travaux sur les accès routiers qui desservent les plateformes. Notamment, à Orly où l’A106 passera à deux fois une voie du 25 juillet au 30 septembre. De plus, une voie de contournement du chantier de la future gare multimodale sera ouverte à partir du 21 août et la RN7 sera fermée à la circulation à quatre reprises entre 23h et 05h30.

Quant à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, certains accès peuvent être temporairement saturés. Les automobilistes sont, ainsi, invités à « privilégier le contournement Est, par la N2 et l’A104 ». D’autres travaux concerneront, cette fois-ci, la modernisation des infrastructures des aéroports de Paris.

Des sas de reconnaissance faciale

Depuis le 22 juin, des sas de contrôle automatisé des passeports par reconnaissance faciale​ sont entrés en fonction dans les deux aéroports. Une trentaine en tout sur les 78 sas installés, 63 à Roissy Charles-de-Gaulle et 15 à Orly. Les sas équipés de la technologie à reconnaissance faciale (tous ceux d’Orly et une vingtaine à CDG) sont au moins deux fois plus rapides que la reconnaissance digitale et avec un plus grand nombre de passeports éligibles

Le numéro deux du groupe ADP Edward Arkwright, souhaite, ainsi, « activer à l’automne 2018 la reconnaissance faciale sur l’ensemble de nos sas afin d’avoir 95 sas d’ici la fin de l’année ».

>> A lire aussi : L'Etat va lancer la privatisation de la société Aéroports de Paris