Ces facs qui planchent sur leur avenir

Sophie Caillat - ©2008 20 minutes

— 

Leurs dossiers vont être sérieusement étudiés. Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche attend aujourd'hui les projets répondant à son appel d'offres Opération Campus. Cinq milliards d'euros débloqués pour l'immobilier universitaire iront à dix programmes de rénovation ou de création de campus en France. En Ile-de-France, onze dossiers devraient être déposés d'ici à ce soir, une quarantaine au niveau national. « Quatre critères permettront de sélectionner les sites, indique-t-on au ministère : l'ambition pédagogique et scientifique, le développement d'une vie de campus, l'urgence de la situation immobilière, et le caractère structurant du projet pour le territoire. »

Pour paraître plus fortes, certaines facs se sont regroupées en pôles. A Paris, les centres de recherche en lettres et sciences de la Montagne Sainte-Geneviève (5e) déposeront un dossier commun. Les deux alliances parisiennes, Paris Centre et Paris Universitas, avancent également unies. Cette dernière espère obtenir 350 millions d'euros pour rénover ses campus du Quartier Latin. « Paris est trop petit pour y créer un nouveau campus, nous confie le président de Paris-VI, Didier Pomerol, mais on aimerait construire 150 logements pour étudiants en bordure de Jussieu, le long de la Seine. »

D'après nos sources, deux grands campus « à l'américaine » pourraient être sélectionnés. Il s'agit de deux créations ex nihilo en banlieue, sur le site d'Aubervilliers en Seine-Saint-Denis et sur le plateau de Saclay, dans l'Essonne.