VIDEO. Paris: «20 Minutes» a fait un tour dans le nouveau Jardin d’acclimatation

LOISIRS Après une fermeture de neuf mois pour des travaux de rénovation, le Jardin d’acclimatation (XVIe) rouvre ses portes ce vendredi…

Romain Lescurieux

— 

Le Jardin d'Acclimatation rouvre ses portes ce vendredi
Le Jardin d'Acclimatation rouvre ses portes ce vendredi — R.LESCURIEUX / 20Minutes
  • Après une fermeture de neuf mois, le Jardin d’acclimatation rouvre ses portes, ce vendredi.
  • LVMH qui gère les lieux veut faire de l’endroit le deuxième parc de loisirs le plus visité de France. 

« On reviendra demain », explique Martine à son petit-fils, face aux barrières du Jardin d’acclimatation, fermé ce jeudi. Mais plus pour très longtemps. Après neuf mois de travaux, le célèbre jardin de l’ouest parisien, dans le XVIe arrondissement, à la lisière du Bois de Boulogne, rouvre ses portes ce vendredi au public.

« Je suis impatiente de revoir ce jardin somptueux. Je veux le faire découvrir à mon petit-fils de quatre ans et demi », poursuit cette habitante de Neuilly-sur-Seine, âgée de 61 ans, tout en dévoilant ses attentes. « Un peu de modernité était quand même nécessaire. J’espère découvrir quelques rénovations et surtout des nouveaux manèges », juge-t-elle. A l’intérieur, l’heure est aux derniers réglages. Les ouvriers s’affairent, un paon va et vient dans les allées et le président-directeur général, Marc-Antoine Jamet fait le tour du propriétaire. Entre impatience et fierté.

Le Jardin ce jeudi
Le Jardin ce jeudi - R.LESCURIEUX / 20Minutes

« Tout est prêt et rien n’est prêt »

« Tout est prêt et rien n’est prêt », lance-t-il d’emblée. « Tout ce que les visiteurs verront est opérationnel et tout ce qu’ils ne verront pas est au stade des derniers réglages », ajoute-t-il. Car le chantier a été intense pour changer le visage de ce jardin crée en 1860 par Napoléon III et qui affiche aujourd’hui d’importantes ambitions.

Le groupe de luxe LVMH, qui gère les lieux veut en effet faire de l’endroit le deuxième parc de loisirs le plus visité de France, derrière Disneyland. Actuellement deux millions de personnes s’y pressent chaque année. LVMH espère un million de plus. Pour cela, le groupe de Bernard Arnault a fait appel à la compagnie des Alpes (Parc Astérix, le Futuroscope, le musée Grévin). Coût des travaux : 60 millions d’euros. Et à l’arrivée, quels changements pour cet espace qui abrite aussi la Fondation Vuitton ?

Jardin « start up nation »

« Les visiteurs retrouveront l’ADN de l’endroit : le petit train, la rivière enchantée. Et ils découvriront aussi vingt manèges nouveaux, vingt manèges renouvelés, des paysages agréables, des animaux, des nouveaux services, une nurserie, du Wifi, douze restaurants, dont des food truck ». Out donc, le jardin pépère en mocassins à gland, bienvenue dans un espace « hybride » de 18 hectares à la sauce « start up nation ».

« C’est un jardin de style Napoléon III dans lequel on sent que Google et Apple existent. C’est interactif avec plus de mouvement, du son, des lumières, des éclairs, de la vapeur, des scenic railway [montagnes russes, ndlr] », débite Marc-Antoine Jamet. « C’est à la fois les Buttes Chaumont et un parc d’attractions. C’est un mariage entre la nature et le manège. C’est Jules Verne et le futur », ajoute-t-il. Et du côté de la billetterie ?

Marc-Antoine Jamet, président-directeur général du Jardin et Secrétaire général du groupe de luxe LVMH.
Marc-Antoine Jamet, président-directeur général du Jardin et Secrétaire général du groupe de luxe LVMH. - R.LESCURIEUX / 20Minutes

Des prix en débat

L’entrée simple est à 5 euros, le ticket pour une attraction à 2,90 euros et un « pass Jardin Illimité » (entrée et attractions à volonté) à 29 euros. « Mais il y a toujours aujourd’hui, 30 % du public qui ne payent pas ou ont des tarifs réduits », affirme Marc-Antoine Jamet.

« Je doute que nous arrivions véritablement à démocratiser – si l’on en reste là – sociologiquement celles et ceux qui iront dans ce parc. Or, ce terrain appartient à la Ville. On devrait œuvrer à au moins réduire les tarifs, si ce n’est accéder à la gratuité », s’inquiétait toutefois il y a quelque temps Danielle Simonnet, conseillère de Paris et coordinatrice du Parti de Gauche. Autre personnalité parisienne qui a le parc dans le viseur : Marc Campion, qui pourrait se présenter devant les grilles ce vendredi, notamment pour dénoncer une concurrence au monde forain.

« J’ai tenu ma parole, j’espère que Campion fera de même »

« Il n’y a aucune concurrence. Nous, c’est l’harmonie, le décor, l’ambiance. Lui, c’est l’excitation, les barbes à papa et les pommes d’amour. Par ailleurs, à l’époque, Marcel Campion m’avait demandé une chose : de ne pas investir dans d’autres parcs. Lui m’avait promis de considérer le Jardin d’Acclimatation et les gens qui y travaillent. J’ai tenu ma parole, j’espère qu’il fera de même », réagit Marc-Antoine Jamet, qui préfère évoquer l’inauguration des lieux, ce samedi, en présence de la maire de Paris, Anne Hidalgo, des ambassadeurs du Maroc et de la Corée du Sud et des industriels Bernard Arnault et Vincent Bolloré.

Mots-clés :