Paris: Comment la banlieue profite des festivals de musique pour attirer les touristes

CULTURE Du fin fond de l’Essonne aux berges de la Seine en Seine-et-Marne ou dans les Hauts-de-Seine, les festivals de musique enchantent les petites communes de la région Ile-de-France…

Caroline Sénécal

— 

Le Macki Festival est une réunion des collectifs La Mamie's et Cracki Records qui œuvrent depuis près de 10 ans au service de la culture musicale.
Le Macki Festival est une réunion des collectifs La Mamie's et Cracki Records qui œuvrent depuis près de 10 ans au service de la culture musicale. — Leviet
  • L’offre de festivals de musique est relativement saturée dans la capitale. Il est plus aisé de trouver de grands espaces verts une fois sorti de Paris, un choix fait par plusieurs festivals.
  • L’année dernière, ce sont ainsi plus de 15.000 spectateurs qui ont assisté au Django Reinhardt festival au cœur du château de Fontainebleau.
  • Les commerces et les hôtels connaissent un réel afflux lors des événements.

Les festivals de musique prennent d’assaut les villes d’Ile-de-France… Pour le bonheur des oreilles des nombreux spectateurs ! Solidays, Afropunk, Lollapalooza, Rock en Seine, etc., si l’été, le cœur de la capitale bat au rythme de la musique, des organisateurs ont fait le choix de quitter la capitale au profit de la banlieue pour diffuser leurs sons.

Le Macki Festival est réunion des collectifs La Mamie's et Cracki Records qui œuvrent depuis près de 10 ans au service de la culture musicale.
Le Macki Festival est réunion des collectifs La Mamie's et Cracki Records qui œuvrent depuis près de 10 ans au service de la culture musicale. - Maria Tereisa

Il est vrai que l’offre se trouve relativement saturée dans la capitale. Il est plus aisé de trouver de grands espaces verts une fois le périphérique traversé. Du 29 juin au 1er juillet, la cinquième édition du Macki Festival de Carrières-sur-Seine (Yvelines), à 20 km à l’ouest de la capitale, va attirer des Parisiens, des Franciliens mais aussi des Lyonnais, des Lillois ou encore des Anglais. « A l’origine, on envisageait de créer l’événement à Saint-Cloud, confie Fantin Dufay, responsable communication de l’événement. Mais le sentiment de nouveauté de Carrières-sur-Seine correspondait mieux à l’ADN qu’on recherchait : faire se déplacer un maximum de monde pour vivre une expérience hors du commun le temps d’un week-end. »

L’attractivité des villes accrue

De nombreuses initiatives de festivals voient le jour dans des cadres excentrés de la capitale. « L’année dernière, plus de 15.000 spectateurs ont eu la chance de participer au Django Reinhardt festival, au cœur du château de Fontainebleau, souligne fièrement Frédéric Valletoux, maire de cette ville de Seine-et-Marne située à 65 km au sud-est de Paris. L’événement contribue au dynamisme de la commune : sur ces quatre jours, les hôtels et les commerçants effectuent un chiffre d’affaires important. » Ce que confirme la réceptionniste de l'hôtel l'Aigle noir de Fontainebleau : « Nos 53 chambres sont toutes réservées sur la période du festival. L’événement incite de nombreux touristes à dormir sur place pour pleinement profiter. »

Les organisateurs ont l’ambition de faire du Django Reinhardt festival le plus grand événement de jazz outdoor d’Ile-de-France.

« Lorsque 25.000 personnes se déplacent dans une ville en l’espace de deux jours, les commerces se développent forcément, ajoute Laurent Kemler, programmateur du festival Marvellous Island, à la base de Vaires-Torcy (Seine-et-Marne). Sur cette période, les hôtels alentour affichent complets et les commerces autour de la gare RER connaissent un afflux remarquable. » Du 19 au 20 mai, Marvellous Island retrouvera l’île de loisirs de Vaires-Torcy pour la quatrième année consécutive. L’accès reste simple et rapide pour les amateurs de musique électronique : en partant de la place de l’Opéra, comptez neuf stations de RER, soit 25 minutes porte à porte. A l’arrivée, les organisateurs prévoient de mettre en place des navettes gratuites, chaque quart d’heure, en direction du festival.

Le Macki Festival est réunion des collectifs La Mamie's et Cracki Records qui œuvrent depuis près de 10 ans au service de la culture musicale.
Le Macki Festival est réunion des collectifs La Mamie's et Cracki Records qui œuvrent depuis près de 10 ans au service de la culture musicale. - Leviet

« La première et la deuxième édition se sont déroulées au cœur du bois de Vincennes, précise Laurent Kemler. Pour développer le festival et donner un caractère moins élitiste à Marvellous, nous avons décidé de quitter Paris pour nous ouvrir sur la région Ile-de-France. Nous avons eu un vrai coup de cœur pour le dépaysement que propose l’île de loisirs de Torcy. » Le fait de s’implanter en dehors de la capitale représente finalement plus une opportunité qu’un frein. Fantin Dufay, responsable communication du Macki Festival, soutient que les Parisiens n’ont que l’embarras du choix pour ce type d’événements. « Nous défions toute concurrence pour tenter d’atteindre un nouveau public. La banlieue est bien trop souvent oubliée. »