Blocage à Tolbiac: Le président de l'université demande l'intervention des forces de l'ordre

SOCIETE Le président de l’université Paris I Tolbiac, Georges Haddad, « considère que la ligne rouge a été franchie »…

20 Minutes avec AFP
— 
La fac de Tolbiac, l'un des épicentres de la contestation étudiante.
La fac de Tolbiac, l'un des épicentres de la contestation étudiante. — CHRISTOPHE SIMON / AFP

Le président de l'université Panthéon-Sorbonne (Paris-1) a demandé l’intervention des forces de l’ordre sur le site de Tolbiac, occupé depuis fin mars, estimant que « la ligne rouge a été franchie » après des violences, a indiqué mercredi la communication de la fac.

« La ligne rouge a été franchie »

« La gravité des violences constatées dans le centre Pierre-Mendès-France [Tolbiac, ndlr] ne permet plus d’assurer la sécurité des personnes​ » et Georges Haddad « considère que la ligne rouge a été franchie ». « Dès lors, il a demandé au préfet de police son concours pour rétablir le fonctionnement habituel du centre », ajoute ce message envoyé mercredi matin à la communauté universitaire.