Paris : 23.000 mégots ramassés en 1h30 aux abords du bassin de La Villette

DECHETS L’antenne parisienne de l’ONG Surfrider Foundation Europe a aussi collecté 4 150 capsules de bières, 760 emballages alimentaires, 430 gobelets en plastique, et plein d’autres déchets encore…

F.P.

— 

En une heure et demie, une centaine de membres de l'ONG Surfrider Foundation ont ramassé des mégots et bouteilles de verre à la pelle.
En une heure et demie, une centaine de membres de l'ONG Surfrider Foundation ont ramassé des mégots et bouteilles de verre à la pelle. — / Photo Surfrider Foundation Europe

Ils ne sont restés qu’une heure et demie ce dimanche, de 14 h à 15 h 30, aux abords du bassin de la Villette à Paris (19e). C’était néanmoins largement suffisant pour qu’une centaine de membres de l’antenne parisienne Surfrider Foundation Europe repartent avec les sacs remplis de déchets en tout genre.

23 000 mégots, 4 150 capsules de bières

L’ONG, qui lutte pour la sauvegarde des océans, dit avoir ramassé ainsi 23 000 mégots, 4 150 capsules de bières, 760 emballages alimentaires, 430 gobelets en plastique, 300 bouteilles en plastique, 300 canettes en aluminium, 130 paquets de cigarettes, 150 bouteilles de verre et autant de tickets de métro, 85 cuillères en plastique, 70 briquets et 70 pailles…

Mais aussi, d’un autre calibre, un four à micro-ondes, une trottinette, un casque de moto, une bonbonne de gaz… « Il est toujours impressionnant de voir tout ce que l’on ramasse en si peu de temps et dans un petit périmètre », commente Lionel Cheylus, coresponsable de l’antenne parisienne de Surfrider. Ces déchets, les Parisiens ne les voient souvent plus tant ils feraient presque partie du paysage. Et pourtant, ils sont bien présents et ils polluent. Et aucun d’entre eux n’est arrivé ou tombé par terre par hasard. »

Une nouvelle fois les mégots en tête

Une nouvelle fois, les mégots occupent la première place des déchets qu’on ramasse le plus. Un jeudi soir de juin dernier, Surfrider toujours avait ramassé 15 000 mégots en une heure le long du canal Saint-Martin. Pourtant, depuis octobre 2016, jeter un mégot par terre est passible d’une amende de 68 euros si vous vous faites prendre sur le fait.

>> Lire aussi: Plus grand que prévu, le continent de plastique du Pacifique fait trois fois la taille de la France

« Le mégot jeté par terre a toutes les chances de se retrouver dans la Manche faute d’un filtrage aujourd’hui totalement efficace, rappelle Surfrider. Sur son parcours, un mégot peut à lui seul polluer jusqu’à 500 litres d’eau. »