Pour Christophe Castaner, «Il y a un besoin d'alternance fort sur Paris»

POLITIQUE Les élections municipales sont prévues pour 2020...

Nicolas Raffin

— 

Christophe Castaner, délégué général de LREM.
Christophe Castaner, délégué général de LREM. — ISA HARSIN/SIPA

Le prochain - ou la prochaine - maire de Paris ne sera connu(e) qu’en 2020, mais certains préparent déjà le terrain. Après la publication par le JDD d’un sondage défavorable à Anne Hidalgo, Christophe Castaner, le délégué général de La République en marche (LREM), a jugé dimanche que la capitale avait un « besoin d’alternance fort ».

>> A deux ans des élections municipales, découvrez les futurs points chauds en Ile-de-France

Invité du Grand Rendez-vous CNews-Europe 1-Les Echos, le secrétaire d’Etat aux Relations avec le parlement, a estimé qu’Anne Hidalgo est « décrochée par rapport aux Parisiens, elle a perdu 10 points » par rapport à un précédent sondage réalisé il y a deux ans.

LREM en tête… d’un sondage

« Le taux d’adhésion à la politique d’Anne Hidalgo et à Anne Hidalgo s’effondre, il y a un besoin d’alternance fort sur Paris comme dans beaucoup de communes de France », a fait valoir Christophe Castaner.

Dans le sondage Ifop, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux (LREM), à qui l’on prête des intentions municipales à Paris, prendrait une courte tête avec 32 % contre 29 % à Anne Hidalgo et 21 % à Florence Berthout (LR), présidente du groupe Les Républicains et Indépendants du Conseil de Paris. Une liste La France Insoumise (LFI) conduite par Danielle Simonnet remporterait 11 %.