Comment Saint-Denis va devenir «la capitale mondiale de l’orthographe»

DICTEE Samedi, le Stade de France va accueillir la dictée géante. Celle-ci devrait battre un record du monde et entrer dans le « Guiness des records »…

Floréal Hernandez

— 

Une dictée. (Illustration)
Une dictée. (Illustration) — GILE MICHEL/SIPA
  • 1.400 personnes sont attendues au Stade de France, samedi, pour la dictée géante. Un événement qui devrait entrer dans le Guiness des records.
  • Le texte sera lu par Rachid Santaki, auteur et organisateur de la dictée géante, et il aura un lien avec l’enceinte dyonisienne.
  • Il faudra 170 correcteurs pour venir à bout des 1.400 copies en 45 minutes.

Le Stade de France, cadre d’un nouvel exploit français ? Samedi, Rachid Santaki organise – avec la ville de Saint-Denis, l'association Saint-Denis Positif et la préfecture de Seine-Saint-Denis – la dictée géante dans l’enceinte marquée par la victoire des Bleus en 1998.

Et l’auteur ambitionne de battre le record du monde de la plus grande dictée. « On ne sera pas onze joueurs sur le terrain mais 1.400 », s’amuse-t-il.

Pourquoi vouloir entrer dans le Guiness des records ?

Rachid Santaki, organisateur de la grande dictée au Stade de France, à Saint-Denis.

Depuis 2013, Rachid Santaki organise des dictées un peu partout en France, d’abord la dictée des quartiers puis l’eurodictée en 2016 en marge de l’Euro de foot. Sur ces événements, il a déjà réussi à rassembler 980 personnes en mai 2015 à Saint-Denis puis 1.234 personnes à Drancy avec l'association Agir ensemble. « Deux records que l’on n’a pas fait enregistrer. Là, l’enjeu est de faire de Saint-Denis la capitale mondiale de l’orthographe. Cette dictée géante va donner un coup de boost, de jeune à la dictée et va avoir un rayonnement dans les villes alentour pour en organiser », explique l’auteur de polars.

Le record est également un moyen de motiver les enfants. « Quand j’interviens dans une classe pour faire une dictée, ils n’aiment pas l’exercice. Je leur dis que les fautes, ce n’est pas grave, que c’est pour voir où on en est. Mais là, de savoir qu’ils vont tenter de battre un record, ça les emballe, ça crée une dynamique de groupe autour de l’exercice », se réjouit Rachid Santaki.

>> A lire aussi: Mois de la francophonie, pour le rappeur Lorenzo, «le principal c ke tout lmonde se comprend»

Pourquoi faire la dictée géante au Stade de France ?

« Le stade est le seul espace où tout le monde se retrouve, estime Rachid Santaki qui a organisé précédemment des dictées dans des quartiers, des maisons d’arrêt, des établissements scolaires ou à la basilique de Saint-Denis. Ça nous permet de sortir des quartiers, de s’installer en centre-ville et de toucher tous les publics : des scolaires aux seniors. »

>> A lire aussi: Etes-vous un(e) expert(e) de la langue française ?

L’auteur ne cache pas son amusement ni sa fierté à l’idée de décrocher un record du monde au SDF, vingt ans après la Coupe du monde de 1998. Le lieu se prête à la tentative. Non pas sur la pelouse (l’encre ne tient pas sur le papier sous la pluie) mais dans les salons. Ils peuvent accueillir les 1.400 inscrits et sont équipés d’une sono qui permettra à Rachid Santaki de ne pas perdre sa voix lors de la lecture (15h).

Qui participent à la dictée géante ?

« Ecoliers, collégiens, lycéens, adultes, familles, associations, personnes en situation de handicap, structures qui accueillent des migrants, clubs de foot, maisons de retraite… » Rachid Santaki ne s’arrête plus quand on lui demande quels sont les profils des participants à ce record du monde. Il annonce la venue de « cracks [en orthographe] de Belgique et de Suisse », quelques « tueurs en orthographe » et la participation d’une quinzaine de guest « Youtubeurs, sportifs ou comédiens » à la dictée.

Si certains s’imaginent la dictée géante comme une resucée des Dicos d'or, concours d’orthographe crée par Bernard Pivot, Rachid Santaki avertit : « Pas du tout. Là, le but est qu’on commence tous ensemble et finisse tous ensemble. je répète autant de fois qu’il le faut le texte de la dictée. L’ambition est que tout le monde aille au bout du texte, que certains passent un cap avec. »

>> A lire aussi: Une compétition internationale de hip-hop freestyle peut-elle sauver la langue française?

Quel sera le texte de la dictée géante ?

C’est un secret. Il a été défini dimanche en comité restreint. Parmi les infos que l’organisateur accepte de livrer, on apprend que ce sera le texte d’une femme. Cette auteure aura « un lien avec le Stade de France par les valeurs qu’on retrouve dans le sport ». Le texte sera le même pour tout le monde mais plus court pour les primaires que pour les adultes.

C’est Rachid Santaki qui le lira. « Je travaille avec une professeure de théâtre et la personne qui va animer l’événement pour bien m’approprier le texte. » A l’issue de la dictée (15h30), une batterie de 170 correcteurs entrera en jeu et devra corriger les 1.400 copies en 45 minutes. Ces derniers ont eu deux séances de coaching avant la dictée géante.

Et celle-ci devrait avoir une suite sous la plume de Rachid Santaki. Celui-ci prépare pour le début de l’année 2019 un livre dont le titre provisoire est Sauver par les mots qui revient sur l’aventure des 150 dictées organisées et les rencontres faites par le romancier lors de celles-ci.

Pour s’inscrire à la dictée géante : ladicteeegeante@gmail.com ou par téléphone au 06 95 96 91 23.