Grève du 22 mars: Quel impact sur les transports, les écoles, etc. à Paris et en Ile-de-France

PERTURBATIONS Cheminots et fonctionnaires vont manifester à Paris, ce jeudi après-midi, dans deux cortèges différents qui se retrouveront place de la Bastille. A quelles perturbations faut-il s’attendre…

F.H.

— 

Manifestation des retraités à Paris, le 15 mars 2018.
Manifestation des retraités à Paris, le 15 mars 2018. — SEVGI/SIPA
  • Si le trafic devrait être « quasi normal » à la RATP, ce sera beaucoup plus compliqué pour les usagers du réseau Transilien en Ile-de-France.
  • 10 % des écoles parisiennes devraient être fermées, alors que l’on annonce plus d’un professeur sur deux en grève ce jeudi dans la capitale et en Seine-Saint-Denis.

Une semaine après les manifestations des retraités, ce sont les cheminots et les fonctionnaires qui appellent à la mobilisation partout en France avec 140 manifestations prévues. A Paris, la manifestation des cheminots partira de Gare de l’Est à 13h, celle des fonctionnaires de Bercy à 14h. Les deux cortèges convergeront à Bastille.

>> A lire aussi: On vous résume le calendrier des grèves et des manifestations

Dans la capitale et en Ile-de-France, à quelles perturbations faut-il s’attendre ? 20 Minutes fait le point sur ce qui vous attend ce jeudi.

Transports. Deux des quatre organisations syndicales de la SNCF ont déposé un préavis de grève pour ce jeudi. En Ile-de-France, le trafic Transilien est annoncé très perturbé avec seulement un train sur trois notamment sur les lignes RER que gère la SNCF : A, B Nord, C, E ainsi que les lignes H, J, L, P, R. Un RER sur quatre est annoncé sur la ligne D et aucune circulation sur la ligne U La Défense-La Verrière.

Les premiers effets de la grève pourraient se faire sentir dès ce mercredi 19h et les perturbations pourraient durer jusque vendredi matin 8h.

La RATP annonce sur son site Internet un « trafic quasi normal » dans le métro, les bus et les trams. Pour la partie du RER opérée par la RATP, trois trains sur quatre sont prévus en moyenne aussi bien sur le RER A que sur le RER B, soit « deux trains sur trois en heure de pointe et trafic quasi normal en heures creuses », précise la régie. Sur le RER B, un changement de train sera nécessaire à Gare du Nord pour accéder à la zone SNCF.

>> A lire aussi: La SNCF ne prend plus de réservations pour les jours de grève en avril

En conclusion de cette liste de perturbations, la RATP « présente ses excuses pour la gêne occasionnée ». Et avec Ile-de-France Mobilités, invite à covoiturer gratuitement avec l’appli Klaxit. Covoiturage également gratuit avec iDVROOM, filiale de la SNCF. L’entreprise assure que « tous les Ouibus circuleront normalement sur les routes le jeudi 22 mars ». Ils seront peut-être pris dans les embouteillages…

Dans les aéroports parisiens, la grève devrait entraîner l’annulation de 30 % des vols annulés à Roissy, Orly et Beauvais, selon la Direction générale de l’aviation civile.

Ecoles. Le Snuipp-FSU, premier syndicat des enseignants du primaire, estime qu’un professeur sur quatre sera en grève dans les écoles maternelles et primaires selon les retours de 59 départements. Un taux qui devrait être beaucoup plus important en Seine-et-Marne (40 %), à Paris (50 %) ou en Seine-Saint-Denis (55 %).

Plus de 10 % des écoles seront fermées à Paris, selon le syndicat.

>> A lire aussi: La ministre du Travail Muriel Pénicaud vous conseille de télétravailler jeudi

Parmi les motifs de mobilisation, le syndicat évoque « les annonces du gouvernement particulièrement inquiétantes : plan de départs volontaires, recours plus important aux contractuels, rémunération au mérite… le tout sur fond de suppression de 120.000 postes de fonctionnaires sur le quinquennat. Après des années de perte de pouvoir d’achat, les enseignants et enseignantes du 1er degré attendent une véritable reconnaissance de leur métier notamment au regard des rémunérations versées dans les pays voisins. Ils sont également sensibles à l’amélioration des conditions d’enseignement et d’apprentissage. »

Les cantines des écoles pourraient également être perturbées dans les écoles maternelles ou primaires avec la grève des animateurs. Dans certains établissements, il est demandé de récupérer les enfants pour soulager la tâche des ASEM non-grévistes.

D’autres secteurs du service public devraient être perturbés par cette journée de mobilisation notamment dans les crèches ou les bibliothèques.