Centenaire de l'aéroport d'Orly: «A une époque, Orly était le monument le plus visité de France»

INTERVIEW Dans son ouvrage Paris-Orly 100 ans, le journaliste Frédéric Béniada retrace l’histoire de l’aéroport et livre quelques anecdotes…

Mélanie Costa

— 

Départs des avions à l'aéroport d'Orly
Départs des avions à l'aéroport d'Orly — Groupe ADP / Photothèque
  • L’aéroport de Paris-Orly est né de la grande crue de 1910.
  • En 1962, l’aéroport accueille plus de visiteurs que le Château de Versailles.
  • L'aéroport d'Orly va devenir un smart airport (un aéroport intelligent) dans les années à venir.

Passionné d’aéronautique, pilote et journaliste à France Inter et France Info, Frédéric Béniada présente à 20 Minutes son nouveau livre Paris-Orly 100 ans. L’aéroport français fête cette année son centième anniversaire. Ce livre, paru aux éditions de la Martinière, présente des photographies inédites et accessibles pour la première fois au public.

Paris-Orly 100 ans de Frédéric Bériada

Comment avez-vous eu l’idée d’écrire ce livre sur l’aéroport d’Orly ?

Ce projet me tenait à cœur car je suis passionné d’architecture, notamment les structures métalliques et l’aspect moderne de l'aéroport d'Orly. Cet aéroport parle à tout le monde. Pour les personnes de ma génération, il nous a accompagnés dans nos voyages. Ca faisait longtemps que je parlais de ce projet avec les aéroports de Paris, car Orly a une belle histoire. Le centenaire de sa création était une bonne occasion de se pencher de plus près dessus. Je savais que j’allais tomber sur des documents exceptionnels. Ils ont une photothèque avec des photos d’archives qui datent des années 1950-1970. À l’époque, un photographe immortalisait un grand nombre de scènes. L’aéroport d’Orly est donc ancré dans l’histoire et va pouvoir se transformer dans l’avenir.

>> A lire aussi : La métropole de demain existe déjà, on appelle ça un aéroport

Comment est né l’aéroport ?

On peut remonter à 1910. On peut même dire qu’Orly est né de la grande crue de cette année-là. A l’époque, il y avait cinq ou six champs d’aviation, mais ils ont tous été inondés sauf celui d’Orly, car il était sur un plateau. Puis, des écoles d’aviations se sont créées et des personnes ont commencé à s’y rendre par curiosité. Enfin, la Première Guerre mondiale a vu naître la chasse aérienne. En 1918, les Américains se servent d’Orly comme d’une base aérienne. Ils partent d’Orly pour aller à Verdun.
La base militaire a été rétrocédée aux Français à la fin de la guerre. C’est donc l’année 1918 qui marque la naissance de l’aéroport.

Photo rétro à l'aéroport Paris-Orly
Photo rétro à l'aéroport Paris-Orly - Groupe ADP / Photothèque

Quelle est l’évolution de l’aéroport entre 1918 et la fin de la Seconde Guerre mondiale ?

Pendant l’entre-deux-guerres, l’aéroport accueille ses toutes premières liaisons vers Londres, puis quelques vols commerciaux commencent à être organisés à partir des années 1920-1930. Sous l’occupation, les Allemands ont occupé l’aéroport. Ils sont toutefois à l’origine de certaines améliorations comme la création des pistes en béton.

Quel évènement marque un tournant pour l’aéroport ?

L’agrandissement d’Orly et la création de l’aérogare sud par Henri Vicariot, qui a été inauguré par Charles de Gaulle en 1961, vont être le coup d’envoi de ce qu’on connaît aujourd’hui de l’aéroport. L’architecte s’inspire des Etats-Unis, avec les structures métalliques et l’aspect moderne. L’aéroport devient dans les années 1960 une fierté pour la France. A cette époque, Orly était le monument le plus visité du pays. En 1962, l’aéroport accueille plus de visiteurs que le château de Versailles. Les gens venaient pour se balader, visiter, voir les avions et les célébrités qui en descendaient.

Photo de l'aéroport d'Orly
Photo de l'aéroport d'Orly - Groupe ADP / Photothèque

Comment sera l’aéroport du futur ?

Bientôt on évoluera dans un aéroport intelligent, un smart airport. Chaque voyageur sera identifié par reconnaissance faciale effectuée par des caméras de surveillance et il sera géolocalisé. Les procédures seront simplifiées et rapides. Les passagers ne sortiront qu’une seule fois leur passeport et leur billet d’avion. Le gain de temps sera donc considérable. Avant de décoller, l’équipage sera notifié si un passager est en retard et présent dans l’aéroport ou au contraire s’il n’est pas encore arrivé. Ainsi, l’équipage pourra agir en fonction de ces paramètres. L’aéroport d’Orly a par ailleurs déjà commencé à se diriger vers une modernisation de ses services.

Qu’est-ce qui vous a marqué lors de vos recherches sur Orly ?

Déjà, l’attachement des salariés pour Orly, qui est extrêmement fort. Il y a une vraie dimension humaine et affective. J’ai aussi été étonné par le service religieux de l’aéroport. Ici, un imam, un prêtre, un rabbin et un pasteur cohabitent et travaillent dans le même bureau. Ils s’entraident régulièrement et sont amis. C’était très fort.