Anne Hidalgo fait appel de la décision du tribunal administratif d’annuler la fermeture à la circulation des voies sur berge

SOCIETE La maire de Paris a annoncé sur Facebook son intention de déposer un nouvel arrêté de piétonnisation après la décision du tribunal administratif de Paris d’annuler la fermeture à la circulation les voies sur les berges de la rive droite de la Seine…

Floréal Hernandez
— 
La maire de Paris Anne Hidalgo à vélo. (Illustration)
La maire de Paris Anne Hidalgo à vélo. (Illustration) — Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

Un appel et un nouvel arrêté. Anne Hidalgo a rapidement répondu sur sa page Facebook à la décision du tribunal administratif d’annuler la fermeture à la circulation des voies sur berge. La maire de Paris annonce « avec mon équipe, nous avons décidé de faire appel de cette décision et de prendre sans attendre un nouvel arrêté de piétonnisation ».

Le tribunal a indiqué que la délibération du Conseil de Paris a été adoptée « après une enquête publique réalisée sur le fondement d’une étude d’impact du projet » qui « comportait des inexactitudes, des omissions et des insuffisances concernant les effets du projet sur la circulation automobile, les émissions de polluants atmosphériques et les nuisances sonores, éléments majeurs d’appréciation de l’intérêt général du projet ».

>> A lire aussi: Le tribunal administratif annule la fermeture à la circulation des voies sur berge rive droite

Ce que consteste Anne Hidalgo dans son post : « Les faits démontrent depuis un an et demi la véracité de cette étude d’impact. Les résultats sont là, tant en matière de baisse de la pollution que de baisse du trafic automobile. »

«Nous ne laisserons pas faire cela»

De nombreux opposants se sont réjouis ce mercredi de la décision du tribunal administratif notamment 40 Millions d’automobilistes ou des maires d’Ile-de-France. Dans un communiqué, la région Ile-de-France Dans ce cadre « souhaite que la Ville [de Paris] engage enfin une vraie concertation qui a tant fait défaut au moment de la décision annulée ».

>> A lire aussi: Schwarzenegger soutient Hidalgo sur la piétonnisation des voies sur berges

Sur Facebook, Anne Hidalgo règle quelques comptes avec l’opposition : « Le recours qui nous amène aujourd’hui à cette situation a été déposé par la droite parisienne et régionale. Pour elle, la circulation automobile est prioritaire sur la santé publique. Pour elle, une autoroute urbaine vaut mieux qu’un parc en cœur de ville. »

La maire de Paris promet « avec toute mon équipe, nous ne laisserons pas faire cela ».