Ile-de-France: L’arrêt à la demande expérimenté sur 11 lignes de bus

TRANSPORTS A partir de mars, Ile-de-France Mobilités expérimente l’arrêt à la demande pour les passagers des bus, à partir de 22h. Onze lignes sont concernées…

Mélanie Costa

— 

Illustration d'un bus en Ile-de-France
Illustration d'un bus en Ile-de-France — NEGROTTO VIVIANE/SIPA

L’expérimentation des arrêts à la demande va être mise en place sur certaines lignes de bus d’Ile-de-France. Il s’agissait d’une des mesures promises par Emmanuel Macron lors de son discours en novembre 2017 pour lutter contre les violences faites aux femmes.

>> A lire aussi : Expérimentation d'arrêts de bus à la demande, la nuit, entre deux stations

Selon une enquête de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme, 25 % des femmes ne prennent pas le bus parce qu’elles ne s’y sentent pas en sécurité. Pour y remédier, Ile-de-France Mobilités met en place une expérimentation des arrêts à la demande pour les passagers de sept lignes du réseau Mélibus en Seine-et-Marne et quatre lignes du réseau TRA en Seine-Saint-Denis. Ce dispositif sera effectif à partir de mars et durera six mois.

Et aussi une campagne de sensibilisation contre le harcèlement

A partir de 22h, toute personne désirant descendre du bus entre deux arrêts devra le signaler au conducteur pour qu’il puisse anticiper et stationner sans danger. Ce service va permettre aux passagers de se sentir plus en sécurité et de réduire leur temps de trajet à pied.

Ile-de-France Mobilités lance également une campagne de sensibilisation contre le harcèlement des femmes dans les transports le 6 mars.