Cruauté envers les animaux: Un chien traîné sur plusieurs mètres par une motocross, les associations déposent plainte

BARBARIE La vidéo d’une motocross traînant à toute vitesse un chien sur le bitume provoque de vives réactions sur les réseaux sociaux. Des associations de protection des animaux viennent de porter plainte…

Floréal Hernandez

— 

Un rottweiler. (Illustration)

Un rottweiler. (Illustration) — ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Ames sensibles s’abstenir. Cette vidéo provoque un haut-le-cœur. De quoi s’agit-il ? D’un chien traîné sur plusieurs mètres par une motocross. Des pattes en sang de l’animal. Des images diffusées sur les réseaux sociaux, initialement sur Snapchat puis sur Twitter, et qui provoquent de nombreux témoignages de colère.

>> A lire aussi: Un an de prison ferme pour avoir lancé un chat contre un mur

La fondation 30 Millions d'Amis​ s’est saisi de cette affaire. Celle-ci annonce sur son compte Twitter avoir « déposer […] plainte avec constitution de partie civile ». Un message répété des dizaines de fois depuis 10 heures du matin mardi.

De nombreuses personnes ont interpellé 30 Millions d'Amis sur Twitter après la diffusion choquante d'un chien traîné par une motocross.
De nombreuses personnes ont interpellé 30 Millions d'Amis sur Twitter après la diffusion choquante d'un chien traîné par une motocross. - Capture d'écran compte Twitter @30millionsdamis

« Plainte pour actes de cruauté, actes de torture et de barbarie »

L’association OneVoice indique également sur Twitter avoir déposé « plainte pour actes de cruauté, actes de torture et de barbarie ».

>> A lire aussi: Renard, poules et chiens affamés, cadavres d'animaux... Un chenil clandestin découvert à Pantin

La police nationale indique s'être saisie de l'affaire du chien traînée par une motocross.
La police nationale indique s'être saisie de l'affaire du chien traînée par une motocross. - Capture d'écran du compte Twitter @Plantureux

Selon le HuffPost, la vidéo a été tournée à Bobigny en Seine-Saint-Denis. Le commissariat de la ville a été alerté par OneVoice et le compte Twitter de la police nationale confirme avoir été alerté : « Nos enquêteurs sont mobilisés. »