Paris a connu une «baisse record» du trafic auto en 2017, selon Anne Hidalgo

AUTOMOBILE La maire de Paris se félicite que sa politique de transport « porte ses fruits »...

20 Minutes avec AFP

— 

La maire de Paris Anne Hidalgo. (Illustration)
La maire de Paris Anne Hidalgo. (Illustration) — SIPA

Paris a connu une « baisse record » du trafic automobile en 2017, affirme Anne Hidalgo, qui se félicite d’une « politique des transports qui porte ses fruits ». Il s'agit d'une diminution de « 4,8 % par rapport à 2016. C’est considérable », note la maire de Paris dans le Journal du Dimanche.

« En septembre 2017, il a même baissé de 10 % par rapport à l’année précédente, et de 8 % en octobre. Cette baisse se poursuit en 2018 : en janvier, le trafic a encore reculé de 4,5 % par rapport à 2017. On voit bien que notre politique de transport porte ses fruits », a ajouté l’élue parisienne.

>> A lire aussi : Et si on réintroduisait la célèbre motocrotte à Paris?

« A présent, la circulation se fluidifie. Et ceux qui ont réellement besoin de prendre leur voiture, comme les taxis ou les artisans, peuvent ainsi mieux circuler. Tout le monde en convient », dit-elle.

Un « péage positif » pour récompenser « les automobilistes vertueux »

Anne Hidalgo a également annoncé que le « taux de respect du stationnement payant s’améliore », passant de 7 % en janvier 2017 à 17 % en janvier 2018, assure-t-elle. Depuis le 1er janvier, le contrôle du stationnement payant, désormais compétence de la Ville, a été confié à des sociétés privées à Paris où selon la mairie, neuf automobilistes sur dix ne payaient pas leurs parcmètres.

>> A lire aussi : «Racket», «harcèlement»... L’opposition monte au créneau contre la réforme du stationnement

Les automobilistes « sont davantage contrôlés », ajoute la maire qui pointe aussi l’augmentation de l’amende de 17 euros auparavant à un maximum de 50 euros aujourd’hui.

Anne Hidalgo a par ailleurs rappelé qu’elle était « opposée à un péage aux portes de Paris » mais imagine « d’autres dispositifs, par exemple un contrôle automatique des vignettes Crit’air, ou encore un péage positif, où les automobilistes vertueux recevraient une gratification ».

>> A lire aussi : Marcel Campion lance son mouvement «Paris libéré» pour peser aux municipales

Concernant le démarrage difficile du vélo en partage Vélib', elle a indiqué être « favorable » au remboursement du mois de février pour les abonnés, en plus du mois de janvier. Elle a par ailleurs annoncé la gratuité du passe Navigo pour les Parisiens relevant de l’allocation adulte handicapé, à partir du 1er juin et sous condition de ressource, soit 20.000 Parisiens. Cette mesure avait été déjà annoncée pour les seniors.