Agression d'un garçon juif à Sarcelles: Les enquêteurs entendent l'enfant et son frère

SOCIETE Le petit garçon de huit ans, qui avait déposé plainte lundi soir au commissariat de Sarcelles, a été entendu jeudi soir...

20 Minutes avec AFP

— 

Des enfants portant une kippa. (Illustration)
Des enfants portant une kippa. (Illustration) — PASCAL PAVANI / AFP

Les enquêteurs ont à nouveau auditionné le garçon juif victime d'une agression à Sarcelles (Val-d’Oise) ainsi que son grand frère qui se trouvait avec lui au moment des faits, en qualité de témoin, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Cette agression, pour laquelle le parquet de Pontoise a retenu le caractère antisémite, a suscité une vive émotion dans la communauté juive et la classe politique.

>> Lire aussi. Agression d’un enfant juif de 8 ans à Sarcelles: «Dans dix ans il faudra nous compter sur les doigts d’une seule main»

Les « coups n’étaient pas forts »

Le petit garçon de huit ans, qui avait déposé plainte lundi soir au commissariat de Sarcelles, a été entendu jeudi soir par les policiers de la Sûreté du Val-d’Oise, chargée de l’enquête. Son grand frère, qui se trouvait avec lui au moment des faits, a également été entendu, séparément et en qualité de témoin, selon une source policière.

D’après le récit livré aux enquêteurs, le garçon qui portait une kippa et dont les franges du châle de prière dépassaient de son manteau sortait de son domicile vers 18H30 pour se rendre à un cours de soutien, à quelques numéros de chez lui, quand deux jeunes mesurant 1,80 m ont surgi de derrière des poubelles.

Ils lui ont fait un croche-pied, le faisant tomber, avant de lui décocher deux ou trois coups de pied au bas-ventre et aux jambes. Ils ont ensuite pris la fuite en attrapant au vol un tramway. Le garçon avait précisé qu’il n’était pas blessé car les « coups n’étaient pas forts », a dit à l’AFP une source proche de l’enquête.