Paris: Pour faire face à la saleté, Anne Hidalgo présente de nouveaux engins de nettoyage

SOCIETE Plus de 170 nouvelles laveuses et et aspiratrices de trottoir seront actives dans la capitale d’ici à juin 2018…

Romain Lescurieux
— 
Anne Hidalgo dans une laveuse électrique
Anne Hidalgo dans une laveuse électrique — R.LESCURIEUX

« Par rapport à ce que l’on a connu, c’est le jour et la nuit », lâche un agent de propreté. Ce mardi, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a présenté dans un atelier du XIXe arrondissement, les nouveaux engins de nettoyage qui seront en service dans la capitale en juin 2018. Et ce, dans le cadre de la mise en œuvre du « plan de renforcement de la propreté ».

>> Lire aussi. Paris: Propreté, incivilités... Le plan de bataille d'Anne Hidalgo pour gagner les prochaines municipales

« Plus économiques, plus performantes »

Aujourd’hui, 83 % des bennes qui circulent à Paris sont à motorisation GNV (gaz naturel pour véhicule) et « cet effort est encore amplifié par l’allocation d’un budget d’investissement de 32 millions d’euros en 2018 pour l’achat de nouveaux engins », note la mairie. 170 nouvelles laveuses et aspiratrices de trottoir seront déployées, dont 25 modèles hybrides ou électriques, répartis sur tous les arrondissements de la capitale. Quatre nouvelles machines ont été présentées ce mardi : deux laveuses de trottoir dont une électrique et deux modèles d’aspiratrice à motorisation essence.

« Ces machines sont plus économiques, plus performantes, plus maniables, moins polluantes et moins bruyantes », se réjouit Karim Meherhera, agent de maîtrise en charge de la propreté. « Nous sommes sur de nouvelles méthodes de nettoyage », reprend Mao Péninou, adjoint chargé de toutes les questions relatives à la propreté, l’assainissement. De quoi traiter la saleté dans les rues de la capitale.

>> Lire aussi. Rats, poubelles, propreté... «Les Japonais sont choqués de l’état de Paris»

Et les rats dans tout ça ?

Le 9 décembre dernier, sur les berges de Seine, entre le musée d’Orsay et le pont Royal (VIIe), un employé de la ville de Paris, en charge de la propreté, a filmé une benne à ordures débordant de rats, relançant le sujet de la prolifération de ces bêtes dans la capitale. La maire de Paris a tenu à rappeler que la propreté concernait tout le monde. « La propreté passe par la mobilisation de tous. Il faut des moyens, mais il y a aussi un civisme à reprendre et un engagement citoyen à avoir, notamment pour ne pas laisser de la nourriture n’importe où », a-t-elle expliqué, avant de préciser que la mairie reste engagée sur ce sujet.

>> Lire aussi. VIDEO. Prolifération des rats à Paris: Syndicat et opposition exigent des mesures face à «l'urgence sanitaire»

En 2017, la Ville de Paris a réalisé plus de 1.800 opérations de dératisation. Au menu, fermetures de parcs, poses d’appâts dans les espaces verts, grillages au-dessous des bouches d’égouts, containers à la place des poubelles à sacs plastiques. En septembre dernier, la mairie a débloqué 1,5 million d’euros pour lutter contre ces nuisances. Mais l’opposition continue de déplorer la situation.

>> Lire aussi. Paris: Le groupe LR interpelle la mairie sur la propreté dans la capitale

« Puisque Mme Hidalgo n’est pas capable d’agir par elle-même, au moins qu’elle s’inspire des métropoles étrangères qui stérilisent les rats, quartier par quartier, en traitant les espaces publics et privés simultanément », note le groupe. Sur la question d’une éventuelle stérilisation des rats, Mao Péninou affirme « regarder toutes les solutions » pour régler le problème.