VIDEO. Chameaux, zèbres, lamas... Les cirques montrent leurs animaux en plein Paris pour défendre leur métier

ANIMAUX Ce mercredi, une vingtaine de cirques français se sont donné rendez-vous place de la République à Paris pour défendre leur travail…

Camille Obry

— 

Plusieurs cirques se sont donnés rendez-vous place de la République pour défendre leur métier.
Plusieurs cirques se sont donnés rendez-vous place de la République pour défendre leur métier. — Tristan Reynaud/SIPA
  • Une soixantaine d’animaux sauvages étaient présents en plein centre de Paris, place de la République.
  • Les associations pour la défense des animaux et le groupe écologiste de Paris ont fait part de leur mécontentement contre cette manifestation.

Une ménagerie en plein centre-ville. C’est ce que les Parisiens ont pu voir ce mercredi sur la place de la République. A l’initiative de l’association de défense des cirques de famille de France (ACDF), cette « présentation d’animaux » vise à montrer au grand public, mais aussi aux associations de défense des animaux, qu’ils ne les maltraitent pas. Les cirques veulent « démentir les calomnies de certaines associations », explique Anthony Dubois, président de l’ACDF. Pour prouver leur bonne foi, les cirques ont fait appel à des vétérinaires. « On a demandé à être contrôlés par les services vétérinaires de l’administration, avance-t-il. Ils sont venus et n’ont rien eu à reprocher. »

Un sujet qui fait réagir, à peine deux mois après  qu'un tigre a été abattu dans la capitale et  la décision récente de Montpellier de bannir les cirques avec les animaux. Pour John Beautour, directeur du cirque franco-italien, « il est inconcevable qu’on se laisse faire et de penser qu’un jour il n’y aura plus d’animaux dans les cirques en France. C’est pas possible ! »

>> A lire aussi : Vers la fin des cirques avec des animaux sauvages dans la capitale?

Une voix, qui sort des haut-parleurs des camions expliquent que les animaux sont nés en captivité, qu’ils ne sont pas maltraités et invitent les Parisiens à venir constater cela d’eux-mêmes en venant sur la place. Toutes les deux heures, des artistes présentent également différentes animations, musique, jonglage, acrobaties pour divertir le public et montrer l’art du cirque.

Le public réceptif… mais pas que

Des centaines de personnes sont venues tout au long de la journée, par curiosité principalement. « C’est bien quand on a des enfants, on peut leur montrer ces animaux qu’ils ne voient pas tous les jours. Mais personnellement je ne suis pas pour que les animaux soient en cage », explique Magalie venue avec son fils de 6 ans. Devant chaque enclos, des panneaux expliquent aux passants les caractéristiques des animaux. Un moment plutôt ludique pour les enfants, mais aussi pour les adultes qui peuvent en apprendre plus. Un centre aéré à profiter de l’occasion pour amener les enfants voir ces animaux sauvages.

D’autres personnes ne voient pas cette manifestation d’un très bon œil. « Les animaux ne doivent pas rester enfermer dans des cages, mais être en liberté dehors », estime une Parisienne d’une quarantaine d’années. Dans un tweet, l’association 30 Millions d’amis fustige la présence d'« animaux de cirques en pleine place de la République avec des températures de 0°C ressenties ».

« On demande un cirque sans animaux sauvage »

Une incompréhension partagée par le groupe écologiste de Paris. Il trouve cela « aberrant que la Ville accepte ce genre de manifestation » alors que Paris s’était engagé il y a un mois à « une ville sans animaux sauvage dans les cirques ». « On comprend les interrogations des professionnels du secteur, explique à 20 Minutes David Belliart, président du groupe écologiste de Paris. On est engagé dans une demande de cirque sans animaux sauvages qui peut entraîner un changement des habitudes pour les gens du milieu. C’est un moment difficile et on n’est pas insensible aux questions qu’ils se posent sur la question. »

Pour David Belliart, le public est de plus en plus sensible à la cause animale et la ville de Paris doit être à « l’avant-garde ».