Paris: «C'est mieux qu'à la maison», la Salle Mômes, première salle de ciné dédiée aux 2-14 ans

CINEMA Le cinéma Pathé de La Villette a ouvert en décembre, la Salle Mômes, dédiée aux enfants, avec des programmations et un décor adapté. Une première en France…

Camille Obry

— 

La salle môme a été créée pour convenir aux enfants de 2 à 14 ans.
La salle môme a été créée pour convenir aux enfants de 2 à 14 ans. — Frédéric Berthet/Pathé la Villette
  • La Salle Mômes propose des courts et longs métrages adaptés aux 2-14 ans.
  • Plus d’un million de briques Lego ont été nécessaires pour aménager la salle où l’on trouve aussi des lits et des méridiennes pour s’asseoir en plus des fauteuils.

Un mercredi à 15 h 30, la luminosité diminue dans l’est parisien. Pas d’avis de tempête dans le XIXe mais d’étoiles dans les yeux. Car dans la Salle Mômes du cinéma Pathé de la Villette, des enfants sont installés sur des méridiennes, des gros coussins ou des banquettes en attendant le début de Ratatouille. Le directeur du ciné, Arnaud Surel, n’en est pas peu fier. « On avait le projet de faire une salle pour les enfants, sans cahier des charges. Il n’y a pas d’équivalent en France. J’avais juste trois mots de notre présidente “faites-moi une salle colorée, drôle et ludique”. »

>> A lire aussi : IMAX, Light Vibes, 4DX... Les nouveaux formats et expériences de cinéma

« On reviendra sûrement ! »

La décoration de la salle a été faite en partenariat avec Lego. Au total, c’est plus de 1.200.000 de pièces qui ont été nécessaires pour l’aménagement, qui comprend la devanture du sas ainsi que les legos mis à disposition pour les enfants.

Un bonhomme en LEGO® invite les enfants à rentrer dans la salle
Un bonhomme en LEGO® invite les enfants à rentrer dans la salle - Frédéric Berthet/Pathé La Villette

La programmation est elle aussi spécifique aux enfants. Entre courts-métrages, films tout public ou encore pour adolescents, il y en a pour tous les goûts.

A la sortie de la séance du court-métrage Chouette… Un nouvel ami !, à 11 heures, une maman, avec son fils de 2 ans, n’est pas entièrement convaincue par la salle. « Il y a autant de pubs que dans les autres, et pas des pubs adaptées aux enfants. Mais je trouve la salle bien faite. On n’est pas dans le noir total, ce qui est bien. » Meyer, 66 ans, et sa femme, qui accompagnent leur petite-fille de 2 ans et demi, partagent le même avis pour les publicités. La Salle Mômes les a cependant conquis. « Elle est mieux faite que celles pour les adultes. Les sièges sont agréables pour moi qui aie des problèmes de dos. C’est très confortable. On reviendra sûrement, surtout qu’on habite à côté », s’enthousiasme le grand-père. Leur petite-fille semble elle aussi conquise. Elle ne veut même plus sortir de la salle.

Sages… Mais pas trop

L’après-midi c’est donc  Ratatouille qui passe. Avant d’aller à la séance, un atelier est proposé aux enfants. Ce jour-là, c’est coloriage. Il n’y a que Lilou, 5 ans, et sa grand-mère, Simone, qui y participent. Ce n’est pas la première fois qu’elles vont dans cette salle spéciale. « La dernière fois nous sommes allées voir Le Kid [de Charlie Chaplin] et Lilou a été très réceptive, alors qu’elle n’arrête jamais de bouger », explique Simone. Pour Nassima, qui est aussi déjà allé dans la Salle Mômes, avec son fils Anyra, 6 ans, c’est une bonne idée. « Il y a même des lits. C’est mieux qu’à la maison », explique la maman, avant qu’Anyra n’ajoute « C’était trop bien ! Je voudrais y retourner ».

>> A lire aussi : «On se croirait dans Fort Boyard», Escape Kid, le premier escape game parisien pour les enfants

Les enfants sont sages… pendant la première demi-heure du film d’1 h 50. Attiré par le mur d’escalade et les Lego, Lilou part s’amuser. Léa, 5 ans et demi, et sa petite sœur de 2 ans, vont elles aussi jouer pendant quelques minutes, sans faire trop de bruit. Ici, es enfants peuvent bouger sans déranger ceux qui regardent le film.

Cependant, au cours du film, quatre personnes partent notamment Marie-Hélène venue avec Léa. « Le film est un peu long pour ma petite de 2 ans et demi, explique la maman. Mais la salle est sympa. J’ai vu qu’ils faisaient des courts-métrages, j’y amènerais la plus petite. » Léa est, elle, ravie. « C’est trop bien. Ça m’a plu de pouvoir jouer avec les Lego. Je voudrais revenir pour voir Nemo. »

Encore plus de Lego

Cette salle, où l’enfant peut faire ce qu’il veut, va s’améliorer. Arnaud Surel aimerait y rajouter un meuble à chaussures, « car les enfants se mettent souvent pieds nus dans la salle », explique le directeur. Un photocall et un plafond de Lego sont des projets à venir. Une cinquantaine d’autres Salle Mômes, vont être ouvertes dans les cinémas Gaumont-Pathé d’Europe, dont vingt en France.