Le projet Ecotone porté par la Compagnie de Phalsbourg à Arcueil.
Le projet Ecotone porté par la Compagnie de Phalsbourg à Arcueil. — Oxo Architectes - Duncan Lewis Scape Architecture - Parc Architectes - Triptyque Architecture

URBANISME

VIDEO. Grand Paris à Arcueil: Ecotone, un bâtiment «biomimétique» en forme de montagne, va sortir de terre

Plus grande consultation d’aménagement et d’urbanisme d’Europe, Inventons la métropole du Grand Paris va permettre la création de 51 nouveaux sites urbains au sein du Grand Paris. « 20 Minutes » vous dévoile le projet « Ecotone » à Arcueil (Val-de-Marne)...

  • Porté par la Compagnie de Phalsbourg, « Ecotone » à Arcueil est un projet d’un immense bâtiment de 82.000 m2 sur des coteaux, en bordure de l’autoroute A6.
  • Il va faire appel au « biomimétisme », avec des membranes et des parois qui se soulèvent et s’écartent en fonction de la météo.
  • Il doit accueillir d’ici à 2023 entre 3.000 et 5.000 salariés.

On a hâte de voir comment ce bâtiment va « vivre. » A Arcueil dans le Val-de-Marne, sur une friche à l’intersection des autoroutes A6a et A6b à la limite du Kremlin-Bicêtre et de Gentilly, et à proximité de deux futures gares du Grand Paris Express, la Compagnie de Phalsbourg porte un projet urbanistique des plus étonnants. Dans cet endroit boisé, l’aménageur va faire sortir de terre un immense bâtiment « biomimétique » en forme de montagne, de 82.000 m2.

Biomimétique ? Qui s’inspire de la nature quoi. Par exemple, les patios intérieurs seront recouverts d’une membrane en ETFE (éthylène tétrafluoroéthylène) « qui agit comme un poumon », explique Romuald Nicolas, responsable du projet au sein de la Compagnie de Phalsbourg. « C’est-à-dire qu’elle se soulèvera quand il fera trop chaud, et elle se refermera quand la température baissera. » Une innovation qui s’inspirerait des termitières…

Le projet Ecotone à Arcueil, par la Compagnie de Phalsbourg
Le projet Ecotone à Arcueil, par la Compagnie de Phalsbourg - Compagnie de Phalsbourg

>> A lire aussi : Vague de surf, Immeuble sur le périph, 51 projets veulent inventer le Grand Paris

Le bâtiment fonctionnera sans clim, uniquement en ventilation naturelle

L’ETFE a cette particularité d’être plus léger que le verre, ce qui permet de grandes portées, et sa transparence offre « une grande luminosité. » Sa consistance permet également de réaliser des formes et des géométries innovantes. Il a notamment été utilisé pour le stade Allianz Riviera de Nice, sur 25.000 m2.

Le projet Ecotone à Arcueil consiste à la réalisation d'un grand bâtiment de 82.000 m2 s'inspirant du biomimétisme
Le projet Ecotone à Arcueil consiste à la réalisation d'un grand bâtiment de 82.000 m2 s'inspirant du biomimétisme - Oxo Architectes - Duncan Lewis Scape Architecture - Parc Architectes - Triptyque Architecture

Ce n’est pas tout. Les parois en façade s’ouvriront et se fermeront également en fonction de la météo, permettant à la lumière et à la chaleur de circuler quand il fait beau. « Une démarche inspirée de la pomme de pin. » Sans climatisation, le bâtiment fonctionnera entièrement en ventilation naturelle.

Dans le projet Ecotone à Arcueil, les parois en façade s'ouvrent et se ferment en fonction de l'humidité ou de la chaleur.
Dans le projet Ecotone à Arcueil, les parois en façade s'ouvrent et se ferment en fonction de l'humidité ou de la chaleur. - Oxo Architectes - Duncan Lewis Scape Architecture - Parc Architectes - Triptyque Architecture

Un comité scientifique qui a de l’allure

Mais, est-ce vraiment sérieux tout cela ? La Compagnie de Phalsbourg assure être un spécialiste de la « réintroduction de la nature en ville. » « C’est dans notre ADN, assure Mathieu Boncour, responsable des relations institutionnelles à la Compagnie de Phalsbourg. "Et pour mener ce projet à bien, non seulement nous avons apporté un soin particulier au choix des architectes, en privilégiant ceux travaillant déjà sur ces thématiques, mais surtout nous avons adopté une démarche tout à fait nouvelle, en leur adjoignant un comité scientifique." Celui-ci a de l’allure avec notamment le Muséum national d'Histoire naturelle ou le Ceebios (Centre d’excellence du biomimétisme de Senlis).

>> A lire aussi : Jardin suspendu, serre... Découvrez le futur visage de la Tour Montparnasse

« C’est la première fois à notre connaissance que, dès le début d’un projet, il y a un tel dialogue entre des architectes et des scientifiques. Et s’il y a déjà eu des expérimentations de biomimétisme en architecture, c’est la première fois que cela sera réalisé à une aussi grande échelle », poursuit Mathieu Boncour.

65.000 m2 de bureaux, un hôtel écolo, une résidence étudiante…

« C’est un site assez particulier, à la topographie vallonnée dans un environnement dur avec l’autoroute qui arrive sur Paris, raconte l’un des architectes du projet, l'écossais Duncan Lewis. Une fois sur place, j’ai tout de suite pensé à travailler sur un volume très conséquent mais avec une douceur de silhouette, d’où ce projet de montagne végétale, qui a été partagé avec les trois autres architectes (OXO, Parc Architectes, Agence Triptyque Architecture). Par ailleurs, je suis assez curieux de cette notion d'écotone : ce moment où deux écosystèmes se rejoignent et fabriquent une troisième entité, complètement différente. Je trouvais intéressant d’appliquer cela dans le domaine de l’urbanisme. Je suis pour le croisement des disciplines dans notre métier. Et c’est cela qui est passionnant dans ce projet. »

>> A lire aussi : Bientôt deux tours en bois de 50 mètres de haut à Paris

Le bâtiment se veut, lui, comme un vaste « écosystème » qui accueillera 65.000 m2 de bureaux pour 3.000 à 5.000 salariés, un Light Human Hotels Limited - un hôtel écolo de 120 chambres -, une résidence étudiante pour les jeunes chercheurs du plateau de Saclay, un sky bar, un spa… Il y aura également un aspect social avec l’implantation de Mamie Cocotte, un restaurant qui pratique la réinsertion pour les femmes éloignées du monde de l’emploi. Le tout réparti dans deux bâtiments reliés par deux passerelles.

Le projet Ecotone à Arcueil accueillera plus de 60.000 m2 de bureaux
Le projet Ecotone à Arcueil accueillera plus de 60.000 m2 de bureaux - Compagnie de Phalsbourg

Le coût total de l’investissement pour la Compagnie de Phalsbourg est de l’ordre de 300 millions d’euros. La livraison est espérée aux alentours de 2023.