VIDEO. Mort de Johnny Hallyday: Un hommage sous (très) haute sécurité

SECURITE Quelque 1.500 policiers et gendarmes supplémentaires sont mobilisés ce samedi pour assurer la sécurité lors de l’hommage populaire rendu à Johnny Hallyday, décédé à l’âge de 74 ans…

C.Po.

— 

Arc de Triomphe, photo d'illustration.
Arc de Triomphe, photo d'illustration. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Un hommage à l’image de sa carrière : populaire et démesuré. Ce samedi, plusieurs centaines de milliers de personnes sont attendues dans les rues de Paris pour un ultime adieu à Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi, des suites d’un cancer du poumon. Le cercueil, escorté par quinze motards des forces de l’ordre et suivi par 500 à 700 bikers d’associations de fans, partira à midi de la place de l’Etoile, descendra l’avenue des Champs-Elysées jusqu’à l’église de la Madeleine. Après la cérémonie religieuse, en présence d’Emmanuel Macron, un concert retransmis sur des écrans géants sera donné sur l’esplanade. 

>> A lire aussi: Que pensent les fans de l'inhumation de Johnny à Saint-Barthélemy?

Pour assurer la sécurité de l’événement, la préfecture de Paris a mobilisé 1.500 policiers et gendarmes supplémentaires, soit autant que pour la nuit de la Saint-Sylvestre. Une zone de « protection » – un dispositif similaire aux fan-zones – sera mise en place tout au long du parcours pour « permettre aux policiers et aux gendarmes de réaliser des opérations de contrôle », a indiqué le préfet de police, Michel Delpuech, lors d’une conférence de presse. Et de préciser : « L’objectif est de détecter des individus qui viendraient là avec des finalités qui n’ont rien à voir. » Des blocs de bétons visant à empêcher toute attaque à la voiture-bélier seront disposés le long du parcours.

Stations fermées, circulation bloquée

Malgré ce dispositif exceptionnel, la cérémonie d’hommage pensée en accord avec la famille de la star est placée sous le signe de la proximité avec le public, ainsi que le désirait Johnny Hallyday. Contrairement aux cérémonies classiques, comme celle du 14 juillet, les barrières de sécurité seront très resserrées. Le cortège ne disposera que de quatre mètres pour circuler.

Pour permettre aux autorités de préparer la sécurisation et d’installer les barrières, la circulation sera interdite dès ce vendredi soir à 23h30 avenue Tronchet et rue Royale. Les Champs-Elysées fermeront à 8 heures, samedi matin. Privilégiez donc les transports en commun… à condition de vous y prendre tôt. Les stations de métro Concorde et Madeleine seront fermées pendant l’hommage. Celles de Champs-Elysées-Clemenceau, Franklin Roosevelt et George V seront fermées à 8 heures du matin.