Tigre abattu à Paris: Choqués, indignés, ils réclament l'interdiction des cirques dans la capitale

SOCIETE En France, 65 communes disent non aux cirques avec animaux. Le débat est relancé après la mort d’un tigre à Paris, vendredi, abattu au fusil alors qu’il s’était échappé de son cirque…

Floréal Hernandez

— 

Un tigre. (Illustration)
Un tigre. (Illustration) — lavek Ruta/Shutterstoc/SIPA

La mort d’un tigre dans Paris suscite une vive émotion. L'animal s'est échappé, vendredi, du cirque Bormann Moreno installé sur le square Carlo-Sarrabezolles dans le 15e arrondissement. Il a ensuite erré près des locaux de France Télévisions et contraint la RATP à interrompre le trafic du tramway de la ligne 3A. Son propriétaire – placé en garde à vue – l’a abattu de trois balles de fusil à pompes.

>> A lire aussi: Vers la fin des cirques avec des animaux sauvages dans Paris?

Villeurbanne, Ajaccio interdissent les cirques sur leur territoire

Dès l’annonce de la mort de l’animal, de nombreuses associations ont demandé l’interdiction des cirques dans Paris. La Fondation Brigitte Bardot a interpellé directement sur Twitter la maire de Paris Anne Hidalgo.

L’association Paris Animaux Zoopolis demande « le dépôt d’un projet de loi interdisant, à terme, la détention et l’exploitation d’animaux sauvages par les cirques ». Celle-ci poursuit Paris « qui s’apprête à accueillir, en 2024, les Jeux olympiques peut-elle continuer, en même temps, à recevoir des cirques avec animaux sauvages ? »

Dans la semaine, l’association PETA et son égérie Pamela Anderson avaient envoyé une lettre à 36.000 maires « pour demander […] à toutes les villes et communes de France d’interdire les cirques avec les animaux ». L’asso réitère sa demande et enjoint Paris « à rejoindre les autorités ayant déjà pris la décision progressiste d’interdire l’installation de cirques animaliers sur le territoire de la ville ». En France, 65 communes dont 17 de plus de 20.000 habitants dont Ajaccio, Bègles ou Villeurbanne ont  interdit la venue d'un cirque avec animaux sur leur territoire.

Sur les réseaux sociaux de nombreuses personnes s’élèvent également contre la mort de ce tigre et la présence d’animaux sauvages dans les tigres.