Le commerçant aurait inventé une agression

- ©2008 20 minutes

— 

Le gérant d'une supérette de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) qui aurait été victime de plusieurs agressions depuis juillet 2007, est soupçonné d'avoir inventé l'une d'elles, a-t-on appris hier de source proche de l'enquête. Le 26 février à 7 h 30, Mahmed Abderrahmen, qui tient un Franprix dans le quartier des Francs-Moisins, a été vu par un témoin « téléphoner à la police, se donner un coup de poing dans le nez, qui a saigné, et s'allonger en attendant les secours ». Une information judiciaire pour « dénonciation de délit imaginaire » a été ouverte avant-hier concernant cette affaire.

Le parquet de Bobigny a précisé que « cela ne remet pas en cause la réalité d'autres précédentes agressions ou menaces rapportées ». Des enquêtes préliminaires sont en cours à propos de ces violences dont il a été victime en juillet, août et octobre 2007, ainsi qu'en janvier dernier. Depuis début septembre, il bénéficiait d'une protection policière renforcée.