Villepinte: Des enseignants en grève pour dénoncer la diffusion de photos humiliantes de lycéens

SOCIETE Académie de Créteil indique qu’un signalement au procureur de Bobigny a été fait...

R.L.

— 

Google map de Villepinte (Seine-Saint-Denis).
Google map de Villepinte (Seine-Saint-Denis). — GOOGLE

Ce mardi et mercredi, des enseignants du lycée Jean-Rostand, à Villepinte (Seine-Saint-Denis) ont débrayé pour dénoncer notamment la diffusion de clichés - via l’application Snapchat - de lycéens nus ou dans des situations humiliantes, révèle Le Parisien. 

« Plusieurs centaines d’abonnés »

« Ce compte Snapchat, tout le lycée sait qu’il existe. C’est un élève qui le tient, mais on sait pas qui c’est », explique au quotidien un lycéen venu toquer au portail de son établissement ce mercredi matin. Ce compte diffuse en effet des photos destinées initialement à un usage privé mais aussi des photomontages, de filles et de garçons du lycée.

« Par exemple, un ado a pris son pénis en photo pour l’envoyer à sa copine. Mais sans qu’on sache pourquoi, elle a été diffusée sur le Snapchat en question. Peut-être une vengeance », s’alarme une maman. Les professeurs aussi sont dans le viseur de compte Snapchat. Selon le syndicat Sud-éducation 93, « plusieurs centaines d’abonnés seraient membres de ce groupe ».

Du côté du rectorat, on confirme que « des cas de harcèlement et de calomnies sur les réseaux sociaux concernant des profs et des lycéens de Jean-Rostand » ont été rapportés, mentionne Le Parisien. « Nous condamnons fortement ces agissements », assure une porte-parole de l’académie de Créteil, qui indique qu’un signalement au procureur de Bobigny a été fait. « Une enquête pour identifier l’auteur du compte est en cours », précise aussi une source proche du dossier. Par ailleurs, le rectorat « encourage toutes les victimes de ce harcèlement à porter plainte auprès de la police ».