Esclavage en Libye: Un collectif appelle à se rassembler devant l'ambassade de Libye à Paris

INDIGNATION La diffusion de ces images a provoqué une onde de choc...

B.D.

— 

Illustration: Capture d'écran d'une vidéo de CNN montrant des migrants vendus comme esclaves en Libye.
Illustration: Capture d'écran d'une vidéo de CNN montrant des migrants vendus comme esclaves en Libye. — CNN

Après l'indignation, la mobilisation. Le collectif contre l'esclavage et les camps de concentration en Libye (CECCL) créé «en réaction» à la diffusion, mardi par CNN, des  images d'une vente aux enchères de migrants-esclaves en Libye, appelle à se rendre ce samedi à 14h devant l'ambassade de Libye à Paris.

Car si plusieurs personnalités et instances politiques - comme le président en exercice de l'Union africaine (UA), le Guinéen Alpha Condé, le gouvernement sénégalais, ou encore le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein- ont fait part de leur indignation quant à la situation «inhumaine» dévoilée par CNN, la diffusion de ces images a également provoqué une onde de choc sur les réseaux sociaux. Plusieurs personnalités, comme le célèbre chanteur de reggae ivoirien Alpha Blondy, se sont ainsi exprimé sur le sujet.

Dans cette vidéo postée jeudi soir sur son compte Facebook, il appelle à «assiéger toutes les ambassades libyennes dans vos pays respectifs jusqu'à la libération totale de tous les captifs en territoire libyen». Appel auquel entend bien répondre, en France, le collectif contre l'esclavage et les camps de concentration en Libye (CECCL). Sur Twitter, des images commencent à circuler ce samedi après-midi, montrant l'ampleur la mobilisation.