Valérie Pécresse dément l'augmentation de 3% du Passe Navigo (mais n'écarte pas une hausse des prix)

TRANSPORT Le cabinet de Valérie Pécresse a démenti auprès de LCI la hausse de 3% du prix du Passe Navigo sans pour autant écarter formellement une augmentation de son prix...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration passe Navigo
Illustration passe Navigo — CHAMUSSY/SIPA

Montera, montera pas ? Ce mercredi, le cabinet de Valérie Pécresse, la présidente LR d’Ile-de-France Mobilités a démenti sur LCI – et auprès de 20 Minutes – la hausse de 3 % du prix du Passe Navigo, sans pour autant fermer la porte à une augmentation tarifaire. Un peu plus tôt dans la matinée, BFM TV annonçait – avant d’apporter un correctif – que le Passe Navigo passerait à 77,45 euros au 1er janvier 2018. Le prix du passe Navigo, titre de transport des Franciliens, est passé en deux ans de 70 euros mensuels à 75,20 euros.

>> A lire aussi : Valérie Pécresse: «Je ne toucherai pas au passe Navigo unique si je suis élue»

Ile-de-France Mobilités a besoin d’augmenter ses recettes

Pour autant, Ile-de-France Mobilités a besoin, à moyen terme d’augmenter ses recettes de 4 % par an, précisait le cabinet de la présidente de région. Pour les augmenter deux leviers existent les entreprises via le versement transport et les voyageurs (lutte contre la fraude, hausse du nombre de voyageurs, hausse tarifaire), indique-t-on dans l’entourage de Valérie Pécresse à 20 Minutes. Le cabinet de Valérie Pécresse précise néanmoins à LCI que cette charge ne pèserait pas uniquement sur les usagers.

Début septembre, Valérie Pécresse avait indiqué au journal Le Parisien, qu’il faudrait « que les recettes d’Ile-de-France mobilités augmentent de 3 % par an en moyenne » pour financer tous les chantiers engagés (plan bus, nouvelles rames de métro, etc.).