Des bouquets de fleurs en hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre devant le Bataclan, le 13 novembre 2017.
Des bouquets de fleurs en hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre devant le Bataclan, le 13 novembre 2017. — Francois Mori/AP/SIPA

HOMMAGE

VIDEO. Attentats du 13-Novembre: «Notre récit ne crie pas vengeance, il crie l'envie de vivre»

Une rassemblement organisé par l'association Life for Paris s'est tenu ce lundi, deux ans après les attaques terroristes du 13 novembre 2015...

  •  Emmanuel Macron, en présence de son prédécesseur François Hollande, a rendu hommage lundi aux victimes des attentats du 13 novembre 2015.
  • Après l'étape du Bataclan, en présence du groupe Eagles of Death Metal, le chef de l'Etat s'est joint à l'hommage public organisé par l'association de familles de victimes Life for Paris sur la place de la mairie du XIe.

Après un pèlerinage sur les lieux des attaques du 13 novembre 2015, Emmanuel Macron a conclu  les commémorations de ce lundi en se rendant sur la place de la mairie du XIe arrondissement où l’association de famille de victimes Life for Paris a organisé une cérémonie se terminant par un lâcher de ballons, comme en 2016.

« Célébrer la vie, l’amour et l’amitié »

« Deux années se sont écoulées, passées à se rappeler chaque jour, passées à apprendre à connaître un peu mieux ceux qui ont disparu, ceux qui les entouraient et ceux qui restent. Ce faisant nous avons également appris à mieux nous connaître nous-mêmes et à comprendre les changements qui nous ont affectés, nous avons appris toute la valeur de l’entraide et de la bienveillance », a expliqué Arthur Dénouveaux, président de l’association.

Hallelujah de Leonard Cohen et Heroes de David Bowie ont également été interprétées au piano. Puis un lâcher de ballons s’est tenu afin de « rendre hommage aux victimes mais aussi pour célébrer la vie, l’amour et l’amitié ». « Se rassembler, échanger et témoigner, telles sont les bases de notre reconstruction et de notre résilience, car se souvenir ce n’est pas ressasser mais au contraire avancer. Notre récit ne crie pas vengeance, il crie l’envie de vivre », a conclu Arthur Dénouveaux.

Puis, deux membres des Eagles of Death Metal, dont le chanteur Jesse Hughes, très ému, ont improvisé un mini-concert surprise de quelques minutes. Le groupe de rock californien, qui était sur la scène de la salle du Bataclan le soir des attentats, a interprété deux titres : Save a Prayer, le dernier morceau entier qu’ils avaient joué il y a deux ans avant que l’attaque ne commence, puis I Love You All The Time.