Prix de l'immobilier: Quels sont les spots où acheter dans le Grand Paris?

IMMOBILIER Alors que le marché est reparti à la hausse, « 20 Minutes » s’est penché sur l’immobilier dans les plus grandes villes de France et notamment en Ile-de-France…

Romain Lescurieux

— 

Illustration de la visite d'un appartement avec un agent immobilier.
Illustration de la visite d'un appartement avec un agent immobilier. — POUZET/SIPA
  • « 20 Minutes » s’est penché sur l’immobilier dans les plus grandes villes de France.
  • Le Grand Paris offre de belles opportunités.

Paris hors de prix, vive le Grand Paris. Alors que le marché est reparti à la hausse, « 20 Minutes » se penche ce lundi sur l’immobilier dans les plus grandes villes de France. Dans la capitale, nous avons cherché des bons plans d’achat d’appart' pour vous, mais nous n’avons rien trouvé (désolé). Soucieux, nous avons donc décidé de vous dénicher des spots prometteurs en Ile-de-France. Notamment dans les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis qui offrent encore de belles opportunités. Prix du m², transports et avantages… Tour d’horizon des « villes qui montent » avec Thomas Lefebvre, directeur scientifique chez MeilleursAgents.com.

Bagneux (Hauts-de-Seine)

« On associe le Grand Paris à un super métro mais ça va au-delà. C’est un projet de rénovation urbaine qui concerne l’ensemble de l’Ile-de-France. Il a pour but de corriger les inégalités territoriales et faire rayonner la métropole sur le plan international avec un objectif de 70.000 constructions neuves par an pendant plus de quinze ans », expose Thomas Lefebvre. Dans ce sens, Bagneux dans les Hauts-de-Seine fait figure de ville intéressante en matière d’achat immobilier dans du neuf, comme dans l’ancien. « Avec l’arrivée de la ligne 15 Sud (mise en service en 2022), cette ville, aujourd’hui 30 % chère moins que ses voisines Montrouge et Cachan, va se retrouver prochainement à vingt minutes de la Défense. Le prolongement de la Ligne 4 va également permettre une connexion directe avec le centre de Paris », poursuit-il. Prix au mètre carré aujourd’hui à Bagneux : 4.200 euros.

Villejuif (Val-de-Marne)

« Toujours en suivant le tracé de la ligne 15, Villejuif a aussi un potentiel intéressant. De plus, le prolongement de la ligne 14 qui permettra d’aller à Châtelet et Orly très rapidement », explique Thomas Lefebvre, qui rappelle que d’autres infrastructures sont également prévues dans la commune. « Notamment le centre de recherche contre le cancer. Cela va drainer des gens, des chercheurs. Ça crée un campus et cela va dynamiser le marché immobilier », poursuit-il. Prix au mètre carré aujourd’hui à Villejuif : 4.500 euros.

Saint-Denis, Le Bourget, Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)

Ce triangle au cœur des Jeux olympiques de 2024, doit accueillir de nouvelles infrastructures et des lignes de transports en commun. Saint-Denis et Le Bourget vont par exemple profiter de la future ligne 17 (mise en service en 2024) qui reliera ces communes à Roissy Charles-de-Gaulle. « Saint-Denis dont on veut en faire la vitrine de la transformation, va se retrouver très connectée, au centre de Paris mais aussi à la Défense », affirme Thomas Lefebvre. Enfin, Aubervilliers tire son épingle du jeu via « sa proximité avec Paris et ses prix attractifs » : 3.200 euros du mètre carré. A noter que la fourchette de prix se situe à 3.500 euros du m² à Saint-Denis et à 2.800 euros au Bourget.