Paris: Vague de surf, Immeuble sur le périph, 51 projets veulent inventer le Grand Paris

Urbanisme Les acteurs de la métropole du Grand Paris et de la région Ile-de-France ont dévoilé, mercredi, une liste de 51 sites sélectionnés suite à l’appel à projets lancé dans le cadre du concours « Inventons la Métropole du Grand Paris »…

20 minutes avec AFP

— 

Le projet «Inventons la métropole du Grand Paris» sur le périphérique Porte Brancion à Paris.
Le projet «Inventons la métropole du Grand Paris» sur le périphérique Porte Brancion à Paris. — Métropole du Grand Paris / Hardel et Le Bihan Architectes / Base

La plus grande consultation internationale d’aménagement et d’urbanisme s’est tenue à Paris du 18 septembre au 13 octobre, où plus de 153 groupements finalistes ont été auditionnés. Organisée par laMétropole du Grand Paris (MGP), la Société du Grand Paris (SGP) et l’Etat, le concours avait pour but de proposer aux architectes et investisseurs des sites, des lots vacants, des friches, etc, afin de « bâtir la ville innovante, durable et solidaire du XXIe siècle ».

Sur les sites proposés par les maires de la Métropole, 55 ont été retenus. Aujourd’hui, 51 projets ont été sélectionnés. Le dialogue se poursuit pour trois sites (Rosny-sous-Bois, Hôtel Logistique Bercy-Charenton, à Paris, et Charenton-le-Pont). Il n’a pas été donné de suite aux propositions concernant le site de Gentilly.

« Transformer le quotidien de 7,5 millions d’habitants »

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a souligné sur Twitter que ces projets allaient « transformer le quotidien de 7,5 millions d’habitants ».

Ils se déclinent en « projets immobiliers, bâtiments tertiaires, zones de loisirs, sites sportifs, lieux culturels », auxquels s’ajoutent 13 hectares d’espaces verts supplémentaires, avec toujours le souci de l’environnement. Pendant la phase de chantier, 65.500 personnes seront employées pendant sept ans.

Une fois réalisés, les programmes permettront d’accueillir 53.900 emplois dans 900.000 m2 de nouveaux bâtiments d’activités économiques. Quelque 14.000 nouveaux logements permettront d’accueillir 27.000 habitants.

>> A lire aussi : Anne Hidalgo opère son remaniement à Paris

Un concours de grande envergure 

Les organisateurs notent que le concours a su attirer des jeunes talents français (Encore Heureux, Muoto, Des clics et des calques, Maud Caubet architectes…) comme les grands noms de l’architecture internationale (Dominique Perrault, SnØhetta, Kengo Kuma, Rogers Stirk Habour & Partners, Castro Denissof Associés, ANMA Nicolas Michelin & Associés, Stefano Boeri…).

Le projet «Inventons la métropole du Grand Paris» aux Puces de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis)
Le projet «Inventons la métropole du Grand Paris» aux Puces de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) - Métropole du Grand Paris / STO Art and Design Center

Les projets retenus, dévoilés auPavillon Baltard de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), va représenter 7,2 milliards d’euros d’investissements privés, selon les organisateurs.

Redonner vie aux édifices 

Quatre-vingt-dix hectares des surfaces proposées concerne des sites à proximité immédiate d’une gare du Grand Paris Express, le futur métro automatique sur 200 km en rocade autour de Paris. Un projet s’élevant à 4,5 milliards d’euros.

>> A lire aussi : A quoi ressemblera Paris en 2050?

Près de l’édifice classé de la Maison du Peuple de Clichy-la-Garenne, où le Musée national d’art moderne du Centre Pompidou va exposer une partie de ses collections, s’élèvera une tour de béton fibré et de verre qui « dialoguera avec la Cité judiciaire des Batignolles ».

Le site du Fort de Romainville, de type Vauban, aux Lilas, qui a servi de camp d’internement pour les résistants en transit vers les camps nazis, deviendra un lieu de diffusion culturelle et d’incubateur d’entreprises sociales et solidaires, au milieu d’un « parc agri-urbain artistique ».

Réaménagement des zones en périphérie

La friche industrielle Babcock de La Courneuve va devenir un pôle tourné vers l’image. Au Kremlin-Bicêtre est prévu un programme de logements « évoluant en fonction des modes de vie », avec cloisons amovibles et jardins-terrasses privatifs. A Paris, porte Brancion, un foyer pour jeunes travailleurs, des terrains de sport et une résidence étudiante occuperont un site à moitié à cheval sur le périphérique.

Le projet «Inventons la métropole du Grand Paris» à Sevran (Seine-Saint-Denis)
Le projet «Inventons la métropole du Grand Paris» à Sevran (Seine-Saint-Denis) - Métropole du Grand Paris / Jacques Rougerie / FEDERATIONS FRANCAISES DU SURF ET DU SKI NAUTIQUE - WAKEBOARD

A Sevran se construira la « toute première vague de surf dynamique artificielle en France », 100 % autonome en eau comme le parc nautique attenant. Un lieu dédié au design sera développé près des Puces de Paris-Saint-Ouen et huit hectares seront dédiés à l’agriculture urbaine avec, à Morangis, une exploitation agricole de près de 8.000 m2.

>> A lire aussi : Paris-2024: La guerre des planches est déclarée pour obtenir les épreuves de surf

« Inventons la métropole du Grand Paris » s’est inspiré du concours « Réinventer Paris », dont une deuxième édition a déjà été lancée dans la capitale.