Essonne: Amazon va créer 1.000 emplois à Brétigny-sur-Orge

Economie C’est Brétigny-sur-Orge (Essonne) qui a été retenue par le géant américain de la distribution en ligne, Amazon, pour l’implantation d’un sixième centre de distribution en France...

20 minutes avec l'AFP

— 

L'entreprise de commerce électronique Amazon s'implante petit à petit sur le sol français.
L'entreprise de commerce électronique Amazon s'implante petit à petit sur le sol français. — Michel spingler/AP/SIPA

Alors qu’Emmanuel Macron inaugure aujourd’hui le cinquième site de distribution d’Amazon à Boves (Somme), près d’Amiens, Amazon se projette déjà en 2018. Il devrait créer environ 1.000 CDI à temps plein dans les trois ans suivant l’ouverture d’un sixième centre à Brétigny-sur-Orge (Essonne) a affirmé la direction d’Amazon France à l’AFP.

De l’emploi à tout va 

Le site de Boves, d’une superficie de 107.000 mètres carrés, devrait lui, voir la création de 500 emplois en CDI dans les trois ans suivant son ouverture. Ce site, en activité depuis le 25 octobre, est spécialisé dans les articles de grande taille.

Celui de Brétigny-sur-Orge, consacré aux colis de petite taille, sera à son ouverture prévue en octobre 2018, avec 142.000 m² sur trois étages, le plus grand site du distributeur en France.

A ce jour, le réseau logistique d’Amazon comprend 45 sites en Europe, dont cinq centres de distribution en France : Saran (Loiret), ouvert en 2007, Montélimar (Drôme), Lauwin-Planque (Nord), Sevrey (Saône-et-Loire) et Boves (Somme).

La France principalement visée

Il faut y ajouter le centre de distribution urbain d’Amazon à Paris, consacré aux livraisons ultra-rapides du service Prime Now pour les clients de la capitale et la proche banlieue parisienne.

>> A lire aussi : Amazon France veut créer 1.500 emplois supplémentaires en 2017

Depuis 2010, Amazon indique avoir investi plus de deux milliards d’euros pour le développement de son activité en France. D’ici la fin de l’année 2017, Amazon aura créé 1.500 nouveaux postes en CDI en France, pour atteindre à la fin décembre le nombre de 5.500 emplois permanents.